Affaire de l'abbé Cottard : quinze ans après, un téléfilm avec Léa Drucker et Isabelle Gélinas

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/10/2013 à 18H52
Isabelle Gélinas et Christian Faure sur le tournage de "La faute de l'abbé Vialard"

Isabelle Gélinas et Christian Faure sur le tournage de "La faute de l'abbé Vialard"

© France 3 Culturebox

Quinze ans après le naufrage qui a coûté la vie à quatre scouts et à un plaisancier au large de Perros-Guirrec, le réalisateur Christian Faure a posé ses caméras en Bretagne pour retracer l’histoire et le procès qui a suivi le drame. Intitulé « La faute de l’abbé Vialard », ce téléfilm destiné à France 3 raconte aussi la quête de vérité de deux mères incarnées par Isabelle Gélinas et Léa Drucker.

Reportage :  Isabelle Rettig, Jean Michel Piron, Jérémie Bernard
Certains faits divers marquent plus que d’autres les mémoires. Celui vécu par quatre jeunes scouts en juillet 1998 fait partie de ceux là. Le 22 juillet, quatre jeunes scouts qui participaient à un camp encadré par l’abbé Cottard, membre de la Fraternité sacerdotale de Saint-Pie X, partent en mer alors que la météo s’annonce mauvaise. Qui plus est, les jeunes embarquent sur un dériveur en mauvais état et sans accompagnateur qualifié. Ils périront tous les quatre au large de Perros-Guirrec, tout comme le plaisancier qui tenta de les secourir. Quant à l’abbé Cottard, malgré le retard inquiétant des jeunes scouts, il a attendu 7 heures avant d’appeler les secours. Condamné à quatre ans de prison, dont dix-huit mois ferme, il est sorti de prison en 2003.

Parler de la culpabilité des parents 

Pour écrire le scénario, Christian Faure a travaillé avec Hubert Prolongeau. A l’époque des faits, ce dernier était journaliste au Nouvel-Observateur. Il a couvert le fait divers, le procès et fut l’un des premiers à donner la parole à deux mères, celle du plaisancier et celle d’un scout, la seule à s’être portée partie civile. Pour Hubert Prolongeau, « le vrai mystère est l’attitude de ces parents qui ne se sont jamais désolidarisés de l’abbé Cottard ». D’où la volonté de Christian Faure de faire une fiction centrée sur le sentiment de culpabilité chez les parents de victimes.

"La Faute de l'abbé Vialard" sera diffusé sur France 3 courant 2014.