Thomas Aufort, cinéphile devenu cinéaste, tourne un film en 10 jours à New-York

Par @Culturebox
Mis à jour le 29/09/2015 à 17H59, publié le 29/09/2015 à 17H29
Le réalisateur Thomas Aufort au Cinéma Lux de Caen

Le réalisateur Thomas Aufort au Cinéma Lux de Caen

© Culturebox

Le Caennais Thomas Aufort vit à fond sa passion pour l’image. Figure du Cinéma Lux à Caen, professeur de cinéma à l’université, il a fait ses premières armes derrière la caméra en réalisant des clips notamment pour Christine and The Queens. Il présente son premier film de fiction, tourné en seulement 10 jours à New-York avec des acteurs recrutés via les réseaux sociaux

Les habitués du Cinéma Lux à Caen le connaissent bien, bénévole impliqué de cette salle art et essai, fan de Rohmer et des réalisateurs japonais, Thomas Aufort rêvait de ce film depuis longtemps.
 
Dès 2008 alors qu’il est encore étudiant en cinéma, il s’essaye à la vidéo en réalisant des clips pour des groupes locaux come Kim Novak ou Concrete Knives.

Il travaille également avec le Suédois Peter von Poehl mais se fait vraiment remarquer en réalisant en 2011 le clip "Narcissus is back" d’une quasi inconnue à l’époque, Christine and The Queens.
Depuis la chanteuse parisienne est devenue une valeur sûre de la pop française et le clip de Thomas Aufort affiche plus d’un million de vues sur le net.

Reportage :  A.Misery, P.Latrouitte, B.Munch

10 jours de tournage seulement  

Pour son premier film il ne s’éloigne pas vraiment de la musique en traitant de la beatbox, cette technique vocale qui consiste à imiter des percussions en utilisant sa voix. "The Mouth" est moyen métrage de 45mn à petit budget entièrement tourné en octobre 2013 à New-York en 10 jours avec des comédiens repérés chez Larry Clark, Michel Gondry et Adam Leon et contactés via les réseaux sociaux. C’est le cas de la jeune actrice française Diane Rouxel, actuellement à l’affiche de "Fou d’amour", que Thomas Aufort a embarqué dans sa folle aventure.
 
Elle incarne l’héroïne, jeune parisienne venu vivre chez son père à New-York, dotée d’un don pour la beatbox, et qui va très vite être repérée par des jeunes hommes qui espèrent se faire de l’argent en organisant des battles dans la rue. 

Des projections de "The Mouth" sont prévues au Cinéma Lux jusqu’au 20 octobre. Thomas Aufort lui est déjà parti sur deux nouveaux projets, dont un long métrage tourné en Californie.