Thierry Frémaux parle de Cannes 2011

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 11/05/2011 à 16H39
Thierry Frémaux parle de Cannes 2011

Thierry Frémaux parle de Cannes 2011

© Culturebox

A quelques heures de l'ouverture officielle du 64ème festival de Cannes, rencontre avec son délégué général, Thierry Frémaux. Il parle du Président du jury, Robert de Niro, de la place de la politique dans les films français  et de l'hommage à Jean-Paul Belmondo.

Selon Thierry Frémaux, un climat de bienveillance règne cette année sur Cannes. Il faut dire que la sélection 2011 a été l'une des mieux accueillie. Cela tranche avec 2010 où les polémiques n'avaient pas manqué et parmi elles, l'appel à la censure pour le film "Hors-la-loi" de Rachid Bouchareb. Mais le délégué général du festival rappelle aussi que cette bienveillance peut être à "double tranchant". Une sélection qui ne provoque pas de passions sera parfois jugée au final décevante et sans caractère. Car sans ces éclats de voix, Cannes ne serait pas Cannes. Rappelons que "L'Avventura" de Michelangelo Antonioni et "La Grande bouffe" de  Marco Ferreri avaient ainsi été sifflés, tout comme "Irréversible" de Gaspar Noé et plus récemment "Antichrist" de Lars Von Tries. Avec son équipe, Thierry Frémaux visionne près de 1700 films pour établir la sélection et n'en retenir qu'une cinquantaine. "Quand on choisit un film, on veut que ce soit une aventure heureuse. Parfois, cela se passe mal. Mais une fois passé le souffre de la projection, l'oeuvre reste".

A voir aussi sur Culturebox d'autres vidéos sur l'édition 2011 du Festival de Cannes