"The November Man" avec Pierce Brosnan : un faux James Bond sans surprise

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/10/2014 à 15H55, publié le 25/10/2014 à 17H12
Pierce Brosnan dans "The November Man"

Pierce Brosnan dans "The November Man"

© DR

"The November Man", un film d'action et d'espionnage de Roger Donaldson avec Pierce Brosnan et Olga Kurylenko sort mercredi. Le scénario emprunte toutes les ficelles du genre, ne surprend pas mais trouvera sans doute son public chez les amateurs d'aventures et d'action. C'est une somme de situations attendues, de cascades et de rebondissements sans surprise.

La note Culturebox
2 / 5                  ★★☆☆☆

De Roger Donaldson (Etats-Unis), Avec Pierce Brosnan, Olga Kurylenko, Luke Bracey - 2 h00 -. Sortie : 29 octobre 2014

Synopsis : Un ancien agent de la CIA se trouve mêlé à une affaire mettant en jeu l'avenir politique d'un candidat à la présidence de la Russie, auteur de crimes de guerre en Tchétchénie. Cet agent (Pierce Brosnan) doit protéger un témoin majeur (Olga Kurylenko) et devra combattre son ancienne agence et l'un de ses membres (Luke Bracey), qu'il avait lui-même formé.
 

La bande annonce VO de "The november Man"

Vous choisissez un roman d'espionnage doté des bons ingrédients : la guerre de Tchétchénie, l'élection à la présidence de la Russie, des scènes d'action, des poursuites à moto et en voiture, des explosions, des meurtres plus ou moins à bout portant... Vous glissez dans cette poudrière un héros grisonnant, espion à la retraite mais énergique devant affronter son ancienne agence en la personne d'un jeune qu'il a lui-même formé. Il doit par la même occasion sauver une splendide jeune femme, témoin des atrocités commises en Tchétchénie par un candidat à l'élection présidentielle russe... Vous saupoudrez d'une bonne dose de "24 heures Chrono", vous glissez un ancien James Bond dans la peau de l'agent de la CIA et vous obtenez "The November Man".
 

Le Pitch - The November Man

On ne s'ennuie pas à la projection de ce film, mais à chaque minute une petite voix intérieure nous sussure qu'on a déjà vu ça quelque part. On s'étonne même d'être surpris par certains retournements de situation tant on se dit qu'on aurait pu les prévoir. Le héros est héroïque, le méchant très méchant, la belle fille très belle et les scènes de violence très violentes.

"The November Man" est un film de genre américain qui s'oubliera aussitôt regardé. Il en fallait un comme ça au Festival du Film Américain de Deauville, où il était projeté en septembre dernier, puisqu'il est représentatif d'une part moins que modeste de la production d'outre atlantique.