"The Artist" de Michel Hazanavicius en ouverture du Festival Lumière 2011

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 04/10/2011 à 15H52
"The Artist" de Michel Hazanavicius en ouverture du Festival Lumière 2011

"The Artist" de Michel Hazanavicius en ouverture du Festival Lumière 2011

© Culturebox

Le Festival Lumière 2011 s'est ouvert à Lyon le 3 octobre avec la projection du film muet de Michel Hazanavicius "The Artist" avec Jean Dujardin et Bérénice Béjo. Ce film hors-norme pour notre époque sera sur les écrans le 12 octobre prochain.

Un film muet, tourné en noir et blanc, à Hollywood, en à peine 35 jours. Le tout signé par un réalisateur davantage habitué au cinéma parodique. La carrière de Michel Hazanavicius a en effet commencé sur le petit écran, à Canal + avec l'équipe des Nuls puis dans la réalisation de programmes de "détournement". Son passage au grand écran se fera dans cette même lignée puisqu'il travaille sur le scénario de "Delphine1-Yvan 0" de Dominique Farrugia, puis "Les Dalton" de Philippe Haim. Mais sa carrière s'envole vraiment en 2006 avec "OSS 117, Le Caire nid d'espions" avec Jean Dujardin. Enorme succès qui connaîtra une suite tout aussi plébiscité en 2009 "OSS 117 : Rio ne répond plus". Dans ces deux longs-métrages, Michel Hazanavicius rendait hommage aux grands classiques du cinéma, avec des références à "Sueurs froides" et "La mort aux trousses" d'Alfred Hitchcock. "The Artist" prolonge cette déclaration d'amour au 7ème art, avec des clin d'oeil à Chaplin, Murnau et Welles. Espérons que le grand public partage aussi cet amour et fasse honneur à un film courageux qui deviendra peut-être à son tour un grand classique du cinéma.