Sur les traces de Jules et Jim, cinquante ans après

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 14/07/2011 à 15H55
Sur les traces de Jules et Jim, cinquante ans après

Sur les traces de Jules et Jim, cinquante ans après

© Culturebox

Le chalet autrichien situé sur les bords du Rhin que Henri-Pierre Roché décrivait dans son roman "Jules et Jim", adapté à l'écran par François Truffaut en 1961, a été transposé pour les besoins du cinéaste dans le refuge du ski club de Cernay, situé dans le Haut Rhin, également connu sous le nom de refuge Silbach du Molkenrain. C'est ici qu'il y a cinquante ans le trio, composé de Jules (Oskar Werner) , Jim (Henri Serre) et Catherine (Jeanne Moreau), se laissait aspirer dans le tourbillon de la vie.

"Jules et Jim" est sorti sur les écrans le 24 janvier 1962 mais, avant même les premières projections, le film de François Truffaut était déjà à classer au rang des films cultes. L'année précédente, Jean-Luc Godard, en plein tournage d' "Une femme est une femme", imagine une séquence rencontre entre Jean-Paul Belmondo et Jeanne Moreau où le premier questionne la seconde pour savoir "Comment vont Jules et Jim ?". "Jules et Jim" feront également des passages éclairs dans les répliques de films tel que "Les demoiselles de Rochefort" ou "Le fabuleux destin d'Amélie Poulain", des citations en forme d'hommage à Truffaut qui démontrent à elles seules le caractère singulier et l'importance de ce film pour la nouvelle vague. Il s'agit du sixième long-métrage de François Truffaut, il arrive après deux autres monuments cinématographiques : "Les Quatre cents coups" (1959) et "Tirez sur le pianiste" (1960). Dans ce film, le réalisateur décide de recourir à une voix off pour rendre les effets littéraires du roman. Outre les multiples prix qui vont récompenser la poésie tragique de cette oeuvre, c'est le succès jamais démenti de sa chanson "Le Tourbillon" qui lui assure une reconnaissance éternelle. L'air entonné par Jeanne Moreau avait été écrit sept années plus tôt par l'acteur  du film Serge Rezvani (Albert) qui joue son propre rôle de compositeur dans le film, les paroles faisaient alors justement référence au couple formé par Jeanne Moreau et son premier mari, Jean-Louis Richard. 
  
- A voir aussi sur Culturebox :
- Ces-amours-là-de-Claude-Lelouch-c'est-50-ans-d'amour-du-cinéma