Oscars : Spike Lee appelle à l'instauration de quotas pour plus de diversité

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/01/2016 à 16H39, publié le 18/01/2016 à 20H28
Spike Lee et son épouse Tonya Lewis à New York en août 2015.

Spike Lee et son épouse Tonya Lewis à New York en août 2015.

© Dennis Van Tine/Geisler-Fotopres/ MaxPPP

Le réalisateur américain Spike Lee a appelé mercredi à l'instauration de quotas pour la cérémonie des Oscars, en pleine polémique sur le manque de diversité dans les nominations, qui pour la deuxième année consécutive ne comportent aucune actrice ou acteur noir.

Spike Lee a précisé qu'il n'appelait pas au boycott à proprement parler de la cérémonie du 28 février prochain, mais lui ne s'y rendra pas. "Je n'ai jamais utilisé le mot +boycott+", a-t-il rappelé dans une interview sur la chaîne ABC.
 
"Moi je n'irai pas, ma femme n'ira pas non plus, mais tout le monde peut faire ce qu'il veut. Moi ce soir-là j'irai voir le match des New York Knicks au Madison Square Garden", a ajouté ce grand fan de basket.
 
Interrogé pour savoir s'il prônait l'instauration de quotas pour la prestigieuse cérémonie de remise des prix du ciném , Spike Lee a répondu: "Oui". "On ne peut pas toujours se servir de la vieille excuse : on ne peut pas trouver de candidats qualifiés... Ce sont des conneries".

"Nous ne sommes pas dans ces bureaux"

Après avoir cité le Dr Martin Luther King, dont lundi marquait le jour de la naissance (un jour férié aux Etats-Unis), Spike Lee souligne que la "vraie bataille" de la diversité au cinéma et à la télévision ne se joue pas à l'Académie des Oscars mais "dans les bureaux des décideurs des studios de Hollywood et des chaînes télévisées", où se décide ce qui sera tourné ou pas.

"La vérité c'est que nous ne sommes pas dans ces bureaux et jusqu'à ce que les minorités y soient, les nominés aux Oscars resteront blancs" comme neige, conclut-il.

 

#OscarsSoWhite... Again. I Would Like To Thank President Cheryl Boone Isaacs And The Board Of Governors Of The Academy Of Motion Pictures Arts And Sciences For Awarding Me an Honorary Oscar This Past November. I Am Most Appreciative. However My Wife, Mrs. Tonya Lewis Lee And I Will Not Be Attending The Oscar Ceremony This Coming February. We Cannot Support It And Mean No Disrespect To My Friends, Host Chris Rock and Producer Reggie Hudlin, President Isaacs And The Academy. But, How Is It Possible For The 2nd Consecutive Year All 20 Contenders Under The Actor Category Are White? And Let's Not Even Get Into The Other Branches. 40 White Actors In 2 Years And No Flava At All. We Can't Act?! WTF!! It's No Coincidence I'm Writing This As We Celebrate The 30th Anniversary Of Dr. Martin Luther King Jr's Birthday. Dr. King Said "There Comes A Time When One Must Take A Position That Is Neither Safe, Nor Politic, Nor Popular But He Must Take It Because Conscience Tells Him It's Right". For Too Many Years When The Oscars Nominations Are Revealed, My Office Phone Rings Off The Hook With The Media Asking Me My Opinion About The Lack Of African-Americans And This Year Was No Different. For Once, (Maybe) I Would Like The Media To Ask All The White Nominees And Studio Heads How They Feel About Another All White Ballot. If Someone Has Addressed This And I Missed It Then I Stand Mistaken. As I See It, The Academy Awards Is Not Where The "Real" Battle Is. It's In The Executive Office Of The Hollywood Studios And TV And Cable Networks. This Is Where The Gate Keepers Decide What Gets Made And What Gets Jettisoned To "Turnaround" Or Scrap Heap. This Is What's Important. The Gate Keepers. Those With "The Green Light" Vote. As The Great Actor Leslie Odom Jr. Sings And Dances In The Game Changing Broadway Musical HAMILTON, "I WANNA BE IN THE ROOM WHERE IT HAPPENS". People, The Truth Is We Ain't In Those Rooms And Until Minorities Are, The Oscar Nominees Will Remain Lilly White. (Cont'd)

Une photo publiée par Spike Lee (@officialspikelee) le