Sandrine Bonnaire dans "Le ciel attendra" : "A l'adolescence, on est en quête d'un monde meilleur"

Par @Culturebox
Publié le 03/10/2016 à 11H00
Sandrine Bonnaire, l'adolescente rebelle des années 80 incarne aujourd'hui une mère confrontée à la radicalisation de sa fille.

Sandrine Bonnaire, l'adolescente rebelle des années 80 incarne aujourd'hui une mère confrontée à la radicalisation de sa fille.

© France 2 Culturebox

Sandrine Bonnaire est à l’affiche du film de Marie-Castille Mention-Schaar, "Le ciel attendra" qui sort le 5 octobre au cinéma. Elle y incarne une mère confrontée à l’embrigadement de sa fille par Daesh. Invitée du JT de France 2, la comédienne évoque le tournage de ce film dans un contexte post-attentat et cette période parfois chaotique de l’adolescence.

Issue d’une famille modeste composée de 11 enfants, Sandrine Bonnaire a grandi dans la banlieue parisienne, à Grigny dans l’Essonne. Repérée par Maurice Pialat qui la fait tourner dans "A nos amours", elle brûle l’écran par son côté à la fois sauvage et fragile, qui donne une authenticité à ses personnages d’adolescente rebelle.

De la colère, Sandrine Bonnaire reconnaît en avoir ressenti quand elle avait 15 ans face aux contrastes trop forts entre les milieux populaires et bourgeois. Pour elle, l'adolescence porte un elle une quête d'idéal, et ce quelque soit l'époque, même si, dans les années 80, "le monde était bien meilleur" confie la comédienne à Laurent Delahousse. 

Mais cette quête d'idéal est aussi le terreau dans lequel les extrémistes puise des forces pour embrigader les jeunes via les réseaux sociaux. 

"Le ciel attendra" de Marie-Castille Mention-Schaar
Avec Sandrine Bonnaire, Clotilde Coureau, Naomi Amerger, Noémie Merlant et Zinedine Soualem  
En salles le 5 octobre 2016.