Roman Polanski présidera la 42e cérémonie des César

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/01/2017 à 19H56, publié le 18/01/2017 à 14H43
Roman Polanski (2015)

Roman Polanski (2015)

© LIONEL BONAVENTURE / AFP

Roman Polanski présidera la 42e cérémonie des César, qui se déroulera le 24 février à la salle Pleyel à Paris, a annoncé mercredi l'Académie des arts et techniques du cinéma. Une décision critiquée par de nombreux internautes.

"Ce n'est pas moins de huit fois que l'Académie a distingué le cinéaste", rappelle Alain Terzian, le président de l'Académie, dans un communiqué. "Esthète insatiable, Roman Polanski réinvente son art et ses œuvres au fil des époques."

Agé de 83 ans, le réalisateur, qui compte 21 longs-métrages à son actif, a notamment reçu deux fois le César du meilleur film. En 1980 pour "Tess", adapté du roman "Tess d'Urberville" de Thomas Hardy et réalisé en mémoire de sa femme Sharon Tate, assassinée en 1969 avec l'enfant qu'elle portait, par des membres de "La Famille", la communauté dirigée par Charles Manson. Et en 2003 pour "Le Pianiste", son chef d'oeuvre adapté du roman autobiographique éponyme de Wladyslaw Szpilman, évoquant la survie du musicien pendant la Seconde guerre mondiale dans le ghetto de Varsovie.
"Tess" : extrait
Pour ce film très personnel également palmé à Cannes en 2002, Polanski, qui vécut lui-même une partie de son enfance dans le ghetto de Cracovie, a en outre reçu le César de meilleur réalisateur. Il a été récompensé quatre fois dans cette catégorie, un record, pour "Tess", "The Ghost Writer" (2011) et "La Venus à la fourrure" (2014) son dernier film en date.
"Le Pianiste" : la bande annonce
Roman Polanski a aussi été "césarisé" dans la catégorie "meilleure adaptation" pour "The Ghost Writer" et "Carnage" (2012). Ce qui en fait le deuxième artiste le plus primé de l'Académie toutes catégories confondues, juste derrière Jacques Audiard (9 récompenses). Il travaille actuellement sur son 22e film, consacré à l’affaire Dreyfus.

Artiste accompli et figure majeure du cinéma mondial, le réalisateur de "Répulsion", "Cul de sac", "Le Bal des vampires", "Rosemary's Baby", "Chinatown", ou "Oliver Twist", a vu son existence également marquée par une affaire de viol présumé d'une mineure remontant à 1977. La justice américaine, qui le poursuit depuis 40 ans pour ces accusations, réclame son extradition. 

C'est cette situation qui déplaît à de nombreux internautes, beaucoup critiquent cette décision et certains appellent au boycott de la cérémonie avec le mot-clé #BoycottCesar sur Twitter.

Le réalisateur succède à Claude Lelouch comme président des César. Les nominations aux trophées seront dévoilées le 25 janvier.