Rencontre avec Géraldine Chaplin : "Porter ce nom, ça ouvre toutes les portes"

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/10/2015 à 12H26, publié le 16/10/2015 à 18H44
Géraldine Chaplin à Lyon, le 15 octobre 2015 © Jean-François Lixon

Parmi les hommages rendus à Lyon par le festival Lumière, qui se tient jusqu'au 18 octobre 2015, l'un d'eux est composé de quatre films interprétés par l'actrice anglo-américaine Géraldine Chaplin. L'interprète favorite de Carlos Saura a notamment présenté la projection de "Peppermint Frappé" et participé à une rencontre très vivante et pleine d'humour avec son public. Culturebox l'a rencontrée.

C'est une petite femme pleine d'humour et d'énergie. A 71 ans, Géraldine Chaplin affiche toujours un large sourire et éclaire les lieux qu'elle traverse d'un charme que le temps refuse d'entamer. Au festival Lumière, la sélection présente quatre films interprétés par Géraldine Chaplin. "Le docteur Jivago" (1965), de David Lean, "Le temps de l'innocence" (1993) de Martin Scorsese, "Peppermint frappé" (1967) de Carlos Saura et "Les Dollars des sables" (2014) d'Israel Cardenas et Laura Amelia Guzman. Lors de sa venue à Lyon, Géraldine Chaplin a répondu aux questions de Culturebox. La comédienne commence par dire pourquoi elle apprécie tant l'esprit du festival Lumière.

Fille de Charlie et Oona Chaplin et petite fille du grand dramaturge américain Eugene O'Neill, Géraldine Chaplin fut révélée en 1965 dans le "Le docteur Jivago" de David Lean, aujourd'hui elle défend avec passion son dernier film sorti sur les écrans français le 26 août dernier. "Les dollars des sables", du duo Israel Cardenas et Laura Amelia Guzman raconte la liaison entre une "vieille blanche ridée et riche, moi!", dit la comédienne, et une jeune prositutuée dominicaine. Chacune espérant tirer un bénéfice différent de cette histoire.
Premier film à 8 ans, avec son père
Entre les deux oeuvres, une carrière de plus de 70 films avec les plus grands cinéastes européens et américains. Il y eut bien sûr le réalisateur espagnol Carlos Saura, dont les films dénonçaient avec adresse et efficacité le régime franquiste. "Peppermint frappé", "Stress", "Anna et les loups", et surtout l'extraordinaire "Cria Cuervos" sont nés de cette collaboration artistique. Ils seront suivis de plusieurs autres films dans l'après Franco. De leur liaison naîtra en 1974 Shane Saura Chaplin. Ce fils aura une demi-soeur, Oona Castilla Chaplin, née en 1986 et fille de Géraldine et de Patricio Castilla, son mari.
Au cours de sa carrière, Géraldine Chaplin a travaillé avec de très grands réalisateurs : outre Saura et David Lean déjà nommés, Robert Altman, Martin Scorsese, Pascal Thomas, Alan Rudolph, Jaques Rivette, Alain Resnais, Claude Lelouch, Richard Attenborough, Pedro Almodovar, Jodie Foster, Roland Joffé ou Michel de Deville... Et un certain Charlie Chaplin.
Les plus grands partenaires
Elle a été la partenaire d'Omar Sharif, Vittorio Gassman, Paul Newman, Faye Dunaway, Charlton Heston, Harvey Keitel, Robert Downey Jr, Michel Piccoli, Benicio del Toro, Sophia Loren, Marlon Brando ou Louis de Funès. Et un certain Charlie Chaplin !
Charme et humour
Géraldine Chaplin a passé une heure et demie face au public du festival pour une rencontre pompeusement dénommée masterclass. Avec beaucoup d'humour, d'autodérision et un remarquable sens du récit, elle a évoqué sa vie, sa famille, sa carrière et les films qui tiennent le plus à coeur.
Voici un extrait de cette rencontre avec le public. Elle y évoque avec beaucoup d'humour et un petit côté espiègle le réalisateur Juan Antonio Bayona avec qui elle a tourné trois films ("L'orphelinat" 2007, "The impossible" 2012 et "A monster calls" qui sortir l'an prochain). Elle explique que le cinéaste espagnol la considère comme son porte-bonheur et qu'il fait tout pour lui trouver un rôle dans chacun de ses films.

La présence de cette comédienne illustre l'esprit du festival Lumière qui réunit les plus grandes personnalités du cinéma mondial sans autre enjeu que l'amour du 7e art.