Premier combat de boxe pour Mathieu Kassovitz : match nul, mais sa victoire est ailleurs

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/06/2017 à 12H07, publié le 11/06/2017 à 11H14
Mathieu Kassovitz pour la première fois sur le ring le 10 juin 2017 à Deauville, contre Franck Barigault.

Mathieu Kassovitz pour la première fois sur le ring le 10 juin 2017 à Deauville, contre Franck Barigault.

© CHARLY TRIBALLEAU / AFP

L'acteur et réalisateur français Mathieu Kassovitz a disputé samedi soir, le 10 juin, à 49 ans, son premier combat de boxe anglaise amateur. La rencontre, tenue à l'occasion d'un gala au Centre international de Deauville, s'est soldée par un match nul.

Le comédien d'"Un héros très discret" d'Audiard et de "Happy End" de Haneke, réalisateur de "La Haine" et des "Rivières pourpres", s'est préparé six mois durant pour parvenir à monter sur le ring.

"Papa Kasso"

Mathieu Kassovitz a été entraîné par Souleymane M'Baye, un ancien champion du monde rencontré lors du tournage de "Sparring" de Samuel Jouy où il interprétait justement un boxeur qui, la quarantaine passée, ne veut pas raccrocher les gants. 
Mathieu Kassovitz sur le ring.

Mathieu Kassovitz sur le ring.

© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
"Je fais ça parce que j'ai une carrière bien remplie dans le cinéma, je n'ai plus rien à prouver, en tout cas pas à moi-même, et j'ai besoin de savoir par contre où j'en suis dans le reste de ma vie", avait expliqué Kassovitz dans une vidéo postée en novembre. "Comme je m'entraînais un peu, je me donne un but. Mon but, c'est ce combat".

Pour ce premier duel amical (disputé en trois rounds de deux minutes, en moins de 69 kilos, chez les vétérans), Kassovitz, alias "Papa Kasso", a affronté un autre Français novice de la discipline, Franck Barigault, 48 ans, qui comptait seulement un match nul à son actif.
Mathieu Kassovitz sur le ring le 10 juin 2017 à Deauville.

Mathieu Kassovitz sur le ring le 10 juin 2017 à Deauville.

© CHARLY TRIBALLEAU / AFP

"C'était vraiment de l'excitation, du plaisir"

Match nul, mais l'important était de parvenir à relever le défi. "Mon sentiment est bon, je me suis bien amusé", a-t-il réagi. "Je vais essayer d'apprendre de ça pour mon prochain combat", qu'il espère disputer l'an prochain, "quand je pourrai gérer ça par rapport à mes films". "Ca se voyait sur scène, je crois, c'était vraiment de l'excitation, du plaisir", a-t-il poursuivi. "J'avais peur de prendre un KO, de ne pas pouvoir finir parce que je n'ai pas assez de cardio ou de me faire humilier", a admis le novice. "Mais je crois que j'ai fait mon boulot. Je n'étais pas au top mais je suis là pour apprendre." 

Kassovitz pourrait également disputer un combat de boxe thaïe en Thaïlande cette année et un deuxième test en boxe anglaise l'an prochain.