Patrick Dewaere, le fauve blessé, aurait eu 70 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/01/2017 à 14H34, publié le 15/01/2017 à 12H19
Patrick Dewaere

Patrick Dewaere

© RETRO/MUUS/SIPA

L'inoubliable acteur des "Valseuses", de "Coup de tête" ou de "Série noire" aurait eu 70 ans cette année. Le 20 heures de France 2 consacrait hier soir sa "saga" à celui qui reste, près de 35 ans après sa mort, l'un des monstres sacrés du cinéma. Le romancier Enguerrand Guépy lui consacre un livre, "Un fauve", qui retrace les dernières heures avant son suicide, le 16 juillet 1982.

Reportage : P.Deschamps, J-M.Lequertier, D.Dahan, L.calvy, M.Marini

Ce 16 juillet 1982, tout le monde est sous le choc. Patrick Dewaere, l'un des acteurs les plus brillants de sa génération, vient de se tirer une balle dans la tête à l'âge de 35 ans (avec la carabine que lui avait offert son ami Coluche) dans sa maison du 14e arrondissement de Paris. Son ami Bertrand Blier, avec qui il a tourné trois films ("Les valseuses", "Préparez vos mouchoirs", "Beau-Père") est anéanti : il ne vient pas de perdre l'un de ses interprètes favoris, mais "quelqu'un de sa famille". 

Patrick Dewaere, Miou-Miou et Gérard Depardieu dans "Les valseuses" de Bertrand Blier (1974) 

Patrick Dewaere, Miou-Miou et Gérard Depardieu dans "Les valseuses" de Bertrand Blier (1974) 

© C.A.P.A.C. / ARCHIVES DU 7EME ART / PHOTO12

Claude Lelouch est tout aussi consterné : le comédien devait incarner Marcel Cerdan dans son film "Edith et Marcel". Moins de deux heures auparavant, ils étaient ensemble pour répéter une scène. Patrick Dewaere prépare ce rôle depuis des mois : régime draconien, entraînement sportif... Il ne se drogue plus et ne boit plus une goutte d'alcool. 

En 1982, Claude Lelouch, Evelyne Bouix et Patrick Dewaere préparent le tournage de "Edith et Marcel". 

En 1982, Claude Lelouch, Evelyne Bouix et Patrick Dewaere préparent le tournage de "Edith et Marcel". 

© LES FILMS 13 / ARCHIVES DU 7EME ART / PHOTO12
Patrick Dewaere et Evelyne Bouix préparant "Edith et Marcel" de Claude Lelouch. L'une des dernières photos de l'acteur.

Patrick Dewaere et Evelyne Bouix préparant "Edith et Marcel" de Claude Lelouch. L'une des dernières photos de l'acteur.

© AFP

Pourtant, avec 37 films à son palmarès, l'acteur est au sommet de sa carrière. Mais il vacille et doute. Il a peur de ne pas être à la hauteur et le spleen l'envahit. Hanté par ses frustrations et sa quête insatiable de reconnaissance, le "fauve" si vulnérable, est rattrapé par ses démons. 

Ce sont les dernières heures du comédien que Enguerrand Guéry a choisi de retracer dans son livre "Un fauve". Un roman qui nous plonge dans les états d'âme de Patrick Dewaere, tout en cultivant sa légende et son mystère. 

livre "un fauve"
"Quand tu vieilliras, à quoi tu voudrais ressembler ?" lui demande un journaliste en 1979. "Je ne serai jamais vieux, moi", répond Dewaere dans un sourire, avec une certitude inébranlable. Il n'a alors que 32 ans mais il sait que ses failles et son mal être sont si profonds qu'il ne fera pas de vieux os. Sa personnalité d'écorché vif inspire d'ailleurs les réalisateurs qui lui confient la plupart du temps des rôles de paumé, drogué, ou suicidaire. Confusion du réel avec la fiction.
Patrick Dewaere en 1977

Patrick Dewaere en 1977

© RETRO/MUUS/SIPA

Il s'est servi de sa propre sensibilité, de ce qu'il était profondément pour le projeter sur la gueule des gens. Il s'est servi de sa propre fêlure comme d'une lame de rasoir.

Jean-François Maurin, frère de Patrick Dewaere
 
"Vivre vite et mourir jeune" aurait pu être sa devise. "Non, ce n'était pas un fauve ni un fou. C'était juste du cristal" confia Claude Lelouch lors d'une conférence de presse. Un cristal éblouissant mais tellement fêlé qu'il s'est brisé le 16 juillet 1982. 
Patrick Dewaere en 1981 à Cannes où il est venu présenter "Beau-père" de Bertrand Blier.

Patrick Dewaere en 1981 à Cannes où il est venu présenter "Beau-père" de Bertrand Blier.

© AFP

"Un fauve" de Enguerrand Guépy
Editions du Rocher, 191 pages, 17,90 €