Omar Sharif souffre de la maladie d'Alzheimer

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/05/2015 à 11H45, publié le 27/05/2015 à 11H43
Omar Sharif à Vienne le 15 mars 2013

Omar Sharif à Vienne le 15 mars 2013

© Karl Schoendorfer / Rex Features / SIPA

L'acteur égyptien de légende Omar Sharif, star de films classiques tels que "Lawrence d'Arabie" (1962) et "Docteur Jivago" (1965), souffre de la maladie d'Alzheimer, a indiqué son agent Steve Kenis à l'AFP mardi.

Connu pour son charisme, sa présence à l'écran - et aussi pour ses talents de champion au bridge - le comédien ténébreux à la célèbre moustache se repose chez lui en Egypte, aux soins de sa famille, a ajouté Steve Kenis.
              
L'information avait d'abord été donnée par le quotidien espagnol El Mundo, qui citait le fils de l'acteur de 83 ans. "Il est difficile de déterminer à quel stade il est", précise-t-il. "Il y a des moments de la journée où il est mieux et d'autres où il est très confus", a confié Tarek Sharif au quotidien espagnol.

Une star internationale

Né en 1932, fils d'un marchand de bois d'Alexandrie, la deuxième ville d'Egypte, Omar Sharif - né Michael Shalhoub - a reçu deux Golden Globes et une  nomination aux Oscars en 1963 pour le rôle de Sherif Ali dans "Lawrence d'Arabie", de David Lean, où il donnait la réplique à Peter O'Toole.
              
David Lean l'a fait tourner à nouveau dans un autre film culte, "Docteur Jivago", une autre saga historique qui lui vaut un second Golden Globe et assoit encore son statut de star internationale.

Découvert par Youssef Chahine          

Sharif avait été découvert par le mythique cinéaste égyptien Youssef Chahine, qui l'a fait débuter dans "Ciel d'enfer" en 1954. Parmi ses films les plus célèbres, il a aussi joué dans "Funny Girl" face à Barbra Streisand (1968).
              
A partir des années 1970, il a beaucoup travaillé en France et notamment pour la télévision. En 2003, il a fait un retour marquant au grand écran avec le rôle titre de "Monsieur Ibrahim", où il incarnait un vieux commerçant musulman.
              
La performance lui a valu le César du meilleur acteur et un Lion d'Honneur au festival de Venise.