Mort de la comédienne Christiane Minazzoli

Par @Culturebox
Mis à jour le 02/11/2014 à 15H23, publié le 02/11/2014 à 14H17
Christiane Minazzoli lors d'une répétition de la pièce "Ne réveillez pas Madame !" de Jean Anouilh montée par Francis Perrin, le 12 janvier 2001 sur la scène du théâtre Comedia à Paris

Christiane Minazzoli lors d'une répétition de la pièce "Ne réveillez pas Madame !" de Jean Anouilh montée par Francis Perrin, le 12 janvier 2001 sur la scène du théâtre Comedia à Paris

© JEAN-PIERRE MULLER / AFP

La comédienne Christiane Minazzoli est décédée ce dimanche 2 novembre à l'âge de 83 ans d'un cancer, dans un hôpital parisien. Repérée par Jean Vilar et Gérard Philipe au début des années 1950 et marquée par le Théâtre national populaire, elle a mené de front une carrière au théâtre, au cinéma et à la télévision.

Fille d'une Française du Pas-de-Calais et d'un Italien du Piémont, Christiane Minazzoli naît à Paris en 1931. A peine reçue au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris, elle est recrutée en 1952 par Jean Vilar et Gérard Philipe dans la troupe du Théâtre national populaire (TNP).
1960 : Christiane Minazzoli est aux côtés de Daniel Gélin au TNP dans "Erik XIV" de Strindberg.

1960 : Christiane Minazzoli est aux côtés de Daniel Gélin au TNP dans "Erik XIV" de Strindberg.

© LIPNITZKI / ROGER-VIOLLET / ROGER-VIOLLET
Elle restera onze ans au TNP, jouant de grands classiques au Palais de Chaillot, en  Avignon et lors de tournées internationales. Dès 1963 et jusqu'à 2001, elle s'était partagée entre le théâtre, interprétant notamment des pièces d'auteurs contemporains sur de nombreuses scènes parisiennes, la télévision (où elle est très présente tout au long des années 1960 à 1980) et le cinéma. L'une des premières apparitions sur grand écran : dans "Casque d'or" en 1952.
Christiane Minazzoli dans "Les aventures de Salavin" aux côtés de Maurice Biraud, en 1963.

Christiane Minazzoli dans "Les aventures de Salavin" aux côtés de Maurice Biraud, en 1963.

© ALAIN ADLER / ROGER-VIOLLET
Puis, quelques rôles importants en 1963 dans la comédie policière "Les femmes d'abord", de Raoul André, dans "Les aventures de Salavin" de Pierre Granier-Deferre, avec Maurice Biraud ou encore dans "A toi de faire... mignonne" de Bernard Borderie. En 1964, elle est dans "Lucky Jo", de Michel Deville, aux côtés de monstres sacrés du cinéma : Pierre Brasseur, Eddie Constantine, Georges Wilson.
Elle est également au générique de "Histoire d'O" en 1975, "Madame Bovary" (1991), "Betty" (1992), "L'Enfer" (1994).