Marion Cotillard hantée par son personnage d'Edith Piaf

Par @Culturebox
Publié le 05/08/2014 à 19H08
Marion Cotillard à New York le 2 juin 2014.

Marion Cotillard à New York le 2 juin 2014.

© DENNIS VAN TINE / NURPHOTO / AFP

Lors d'une interview accordée au Guardian, l'actrice a raconté son rapport tourmenté avec le personnage d'Edith Piaf, grâce auquel elle avait obtenu un Oscar en 2008 avec "La Môme". Après avoir essayé l'exorcisme et les cérémonies chamaniques, l'actrice dit aujourd'hui ne plus vouloir "s'enfermer dans un monde" avec ses personnages.

Le Guardian parle d'une "possession démoniaque". L'actrice Marion Cotillard a récemment raconté au journal britannique comment le personnage d'Edith Piaf, qu'elle incarne dans le film d'Olivier Dahan "La Môme", l'a hantée pendant des mois. Elle dit essayer, aujourd'hui, de prendre de la distance avec ses personnages pour ne pas affecter ses proches.

Marion Cotillard explique avoir "tout essayé" pendant huit mois pour se débarrasser de son personnage : "l'exorcisme avec du sel et du feu", "un voyage à Bora Bora pour lui échapper", mais aussi des "cérémonies chamaniques" sur le Machu Picchu, au Pérou, "pour se purifier".

Pour son rôle dans "La Môme", Marion Cotillard avait obtenu l'Oscar de la meilleure actrice en 2008. Le réalisateur Olivier Dahan avait écrit son film spécialement pour l'actrice. Il disait avoir décelé quelque chose de tragique dans ses yeux.
Bande-annonce de "la Môme", sorti en 2007.
Pour incarner "la Môme", Marion Cotillard s'était rasé une partie des cheveux et les sourcils, et avait dû perdre du poids. Sur le tournage, elle passait quotidiennement cinq heures à se faire maquiller.

"Avant d'avoir ma famille, je donnais tout pour mon personnage. Plus elle me touchait, plus je me sentais proche d'elle. Mais je ne peux plus m'enfermer dans un autre monde comme ça. Je ne veux pas affecter mon fils quand je suis déprimée par procuration ou en train de tuer un roi (référence à son rôle dans "Macbeth" dont la sortie est prévue l'année prochaine, ndlr)."

Mais rien n'y fait. Aujourd'hui, Edith Piaf semble toujours là. "Elle avait été abandonnée petite, explique Marion Cotillard. Sa plus grande peur était de se retrouver seule."