Maison d'hôtes, bar à vin, Depardieu investisseur belge... et contribuable russe

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/05/2013 à 17H17, publié le 15/05/2013 à 11H20
Gérard Depardieu lors d'une dégustation de vin rosé à Berlin, en 2010

Gérard Depardieu lors d'une dégustation de vin rosé à Berlin, en 2010

© JOHN MACDOUGALL / AFP

Après s'être installé à Néchin, en Belgique, tout près de la frontière française, l'acteur français Gérard Depardieu vient de nouveau d'investir dans l'immobilier en achetant une maison d'hôtes dans le petit village belge. Il étend même sa toile jusqu'à Tournai, où il compte ouvrir un bar à vin. Entre-temps, Moscou annonce qu'il va tourner en Tchétchénie et payer ses impôts en Russie.

Plus qu'un acteur, Gérard Depardieu est également un businessman. Outre Néchin, il investit donc à Tournai. L'acteur, qui semble avoir été charmé par la ville aux cinq clochers, souhaite y ouvrir un bar à vin, au pied de la cathédrale, classée au patrimoine mondiale de l'Unesco.

Reportage : M. Guiho, S. Rosenstrauch et B. Weill

Propriétaire d'une maison de maître
Selon le quotidien belge Nord Eclair, Gérard Depardieu aurait signé l’acte notarié relatif à l’achat de la maison d'hôtes de Néchin vendredi 10 mai. Il devient donc l'heureux propriétaire de la "Villa White Cloud", une maison de maître construite en 1890, comprenant cinq chambres luxueuses et un jardin d'un hectare.

L'agence immobilière qui s'est occupée de la transaction a également été mandatée par l’acteur pour lui trouver un espace atypique à Tournai, où il sera possible de déguster la production de son vignoble français du château de Tigné en Anjou. L'acteur compte y partager sa passion du vin avec les Tournaisiens.

En décembre 2012, Gérard Depardieu s'était exilé en Belgique, dans le village de Néchin. Il avait adressé une lettre au Premier ministre Jean-Marc Ayrault, déclarant vouloir rendre son passeport français. Moscou l'avait immédiatement invité à adopter la nationalité russe. Gérard Depardieu est officiellement enregistré comme résident de la république russe de Mordovie, située à 650 kilomètres à l'est de Moscou.

Gérard Depardieu va tourner à Grozny
Par ailleurs, des officiels russes ont annoncé mercredi, cités par l'AFP, que le comédien franco-russe (depuis janvier 2013) allait tourner dans deux films en Tchétchénie et payerait ses impôts en Russie. "Gérard Depardieu doit venir à Saransk, chef-lieu de la Mordovie, pour s'enregistrer comme entrepreneur individuel. Il y payera ses impôts, aux termes de la loi russe", a déclaré à l'AFP le ministre de la Culture de la Mordovie, Valeri Maressiev. Il a précisé qu'un centre culturel qui portera le nom de Gérard Depardieu serait bientôt ouvert à Saransk.

"Turquoise" avec Liz Hurley
De plus, Gérard Depardieu va commencer à tourner dans un film franco-russo-britannique intitulé "Turquoise", aux côtés de l'actrice britannique Elizabeth Hurley. "Le tournage va débuter simultanément à Grozny (capitale de la Tchétchénie, république du Caucase russe) et à Moscou", a indiqué à l'AFP la ministère tchétchène de la Culture sans préciser la date du début du tournage.

"Turquoise" est l'histoire d'un ancien voleur d'oeuvres d'art, Victor Lambert (Gérard Depardieu), qui revient à Moscou après avoir passé 7 ans de prison en France, a indiqué le producteur français Philippe Martinez sur son site. En Russie, Lambert va chercher à élucider le meurtre de son fils, avec l'aide de sa compagne, Alexandra Ivanov (Elizabeth Hurley) et son ancien complice, un chorégraphe tchétchène, Souliman.

Gérard Depardieu avait déjà visité la Tchétchénie en février, à l'invitation du leader tchétchène Ramzan Kadyrov qui l'avait accueilli en grande pompe, lui offrant un appartement et le titre de citoyen d'honneur de la Tchétchénie.

Un premier tournage en Tchétchénie avait déjà été annoncé
L'acteur avait déjà annoncé qu'il tournerait dans un film intitulé "A Father's Heart" ("Le Coeur d'un Père") dont le scénario a été écrit par Philippe Martinez. Ce film, dont le tournage doit également débuter cette année, sera consacré à la reconstruction de la république rebelle de Tchétchénie, ravagée par deux guerres. Depardieu doit y jouer le rôle d'Akhmad Kadyrov, président tchétchène assassiné en 2004, le père de l'actuel leader tchétchène.