Leonardo DiCaprio, 30 ans de carrière et enfin un Oscar !

Par @Culturebox
Mis à jour le 01/03/2016 à 10H46, publié le 29/02/2016 à 10H23
Oscars Los Angeles 29 février

Oscars Los Angeles 29 février

© JIM RUYMEN/UPI/MAXPPP

Leonardo DiCaprio, une des stars absolues d'Hollywood, a enfin reçu dimanche l'Oscar du meilleur acteur pour son interprétation d'un trappeur en quête de vengeance dans "The Revenant", 22 ans après sa première nomination.

L'acteur de 41 ans aux yeux bleus était le grand favori. Il a reçu une ovation et a profité de son prix pour appeler à protéger la planète, un de ses grands combats.

Récit: P. Deschamps / N. Berthelot            

"'The Revenant' parle de la relation d'un homme avec la nature", a-t-il souligné avant de rappeler que 2015 avait été l'année la plus chaude de l'histoire moderne.


Défenseur de la planète           

"Le changement climatique est une réalité. C'est en train d'arriver en ce moment même. C'est la menace la plus urgente pesant sur notre espèce et nous devons travailler tous ensemble" contre ce phénomène, a-t-il déclaré.
              
L'acteur a décrit ce tournage dans le Grand Nord canadien et la Patagonie comme l'une des "expériences les plus difficiles de sa carrière".
              
Pour incarner avec le plus de réalisme possible le trappeur Hugh Glass, il a notamment mangé du foie de bison cru, escaladé des montagnes avec sur le dos de lourdes fourrures et s'est baigné dans des rivières glacées.

Cinq nominations pour, enfin, un Oscar

Celui qui est surnommé affectueusement "Leo" avait déjà reçu quatre nominations en tant qu'acteur mais ne l'avait jamais emporté.
              
Parvenu au faîte d'Hollywood grâce à des succès comme "Titanic" ou "Inception", il a collaboré avec les plus grands réalisateurs, de Martin Scorsese, dont il est devenu l'acteur fétiche, à Steven Spielberg, en passant par Ridley Scott ou Clint Eastwood.
              
Né le 11 novembre 1974 à Los Angeles, DiCaprio rend souvent hommage à ses  parents, un couple de hippies qui s'est séparé peu de temps après sa naissance, pour l'avoir soutenu et accompagné à d'innombrables auditions après l'école.
"Romeo + Juliette" de Baz Luhrmann, avec Leonardo DiCaprio


Des débuts dans la pub et les séries télévisées           

Il a d'abord fait ses armes dans des publicités et séries télévisées de seconde zone avant d'obtenir des rôles dans des sitcoms à succès comme "Roseanne" ou "Les Nouvelles aventures de Lassie".
              
Ses premiers pas au cinéma furent modestes : le film d'horreur à petit budget "Critters 3", sorti directement en vidéo.
              
C'est le rôle du petit frère handicapé de Johnny Depp dans "Gilbert Grape" (1993) qui l'a révélé au grand public, lui offrant sa première nomination aux Oscars à 19 ans.
              
L'année suivante, le remake de la tragédie shakespearienne "Romeo + Juliette", face à Claire Danes, a fait de lui l'idole de millions d'adolescentes.
"Titanic", la bande-annonce


Propulsé par "Titanic"             

Mais c'est le colossal succès de "Titanic" (1997), l'un des deux films aux plus grosses recettes de l'histoire du cinéma, qui l'a propulsé au firmament d'Hollywood.
              
Ce succès a fait de lui un des noms les plus prisés - et rentables - de l'industrie cinématographique et lui a permis de s'offrir le luxe d'être encore plus exigeant pour ses rôles.
Il a enchaîné avec "Celebrity" de Woody Allen, "L'Homme au masque de fer", puis le début d'une longue collaboration avec Martin Scorsese dans "Gangs of  New York" et "Arrête-moi si tu peux" (2002), l'histoire vraie d'un escroc aux  multiples identités.
"Inception", la bande-annonce


Aussi un producteur hyperactif

Le rôle du milliardaire névrotique Howard Hughes dans "Aviator" (2004) lui a valu une autre nomination aux Oscars, avant celles de "Blood Diamond" (2007) et du "Loup de Wall Street" (2013), dans lequel il incarne un as des marchés financiers devenu fraudeur.
              
DiCaprio est aussi un producteur hyperactif qui a financé le prochain film de Ben Affleck, des documentaires sur la protection des animaux ("Virunga", nommé aux Oscars) ou de l'environnement ("Cowspiracy").
              
Il a lui-même écrit un documentaire, "La 11e heure", faisant appel à ses amis vedettes comme Matt Damon pour alerter sur le changement climatique et les solutions pour l'enrayer.
"Le loup de Wall Street", la bande-annonce


Sinatra dans le prochain Scorsese ?    

Celui qui pourrait incarner Frank Sinatra dans un prochain Scorsese investit une partie de sa fortune estimée à 245 millions de dollars dans une fondation pour l'environnement à son nom.
              
Son aura et sa crédibilité dans l'engagement écologique lui ont valu d'être nommé messager de la Paix à l'ONU et reçu par les plus hautes sommités, comme le pape.
              
Côté coeur, le quadragénaire à la réputation de noceur invétéré a vécu une longue idylle avec la top-modèle brésilienne Gisele Bundchen, puis avec la mannequin israélienne Bar Refaeli ou la starlette américaine Blake Lively. Il est aujourd'hui, de nouveau, le célibataire le plus prisé d'Hollywood.
"Virunga", un film pour la défense de la nature produit par Leonardo DiCaprio