La mort de Robin Williams, un probable suicide par pendaison

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/08/2014 à 12H12, publié le 12/08/2014 à 08H55
Robin Williams le 25 septembre 2013 à New York, à la radio SiriusXM

Robin Williams le 25 septembre 2013 à New York, à la radio SiriusXM

© Jason Shaltz / AP Sipa

Star très populaire à Hollywood, rendu célèbre par ses rôles dans "Le Cercle des Poètes disparus", "Good morning, Vietnam" ou "Madame Doubtfire", l'acteur oscarisé Robin Williams a été retrouvé mort lundi 11 août en Californie. Il avait 63 ans. Pour la police, il s'agirait d'une pendaison. Les hommages se multiplient en sa mémoire.

La police de Marin County, au nord de San Francisco où Robin Williams résidait avec sa troisième épouse, a donné mardi 12 août des détails sur les derniers instants de l'acteur. Les inspecteurs privilégient la thèse d'un suicide par pendaison, même si l'enquête se poursuit.

Le comédien de 63 ans a été vu vivant pour la dernière fois par son épouse dimanche soir chez eux, puis a été découvert sans vie, une ceinture bouclée autour de son cou, lundi 11 août peu avant midi par son assistant personnel. Sa mort a été attribuée "principalement" à "un suicide dû à l'asphyxie à cause d'une pendaison", a déclaré le lieutenant Keith Boyd lors d'une conférence de presse.

Il a précisé que le poignet gauche de l'acteur était également entaillé et qu'un couteau avait été trouvé près de lui mais que ces "blessures superficielles", n'étaient pas la principale raison de son décès. L'officier de police a aussi noté qu'il n'y avait pas de "traces de lutte" apparentes. Il a rappelé qu'il avait récemment cherché "de l'aide (pour soigner sa) dépression".

Robin Williams lui-même avait parlé ouvertement par le passé de ses batailles avec l'alcool et la drogue. Ce bourreau de travail, qui a encore plusieurs films en post-production pour les mois à venir, avait avoué être retombé dans l'alcoolisme pour tenir face à son rythme de tournage. Il avait déclaré un jour: "La cocaïne est une manière pour Dieu de vous faire comprendre que vous gagnez trop d'argent".

40 ans de carrière
Robin McLaurin Williams est né à Chicago le 21 juillet 1951. Sa carrière s'est étalée sur quatre décennies, sur tous les registres, du dramatique au comique en passant par la science-fiction et la télévision.

Après avoir étudié l'art dramatique à la prestigieuse Julliard School, il a débuté sa carrière par des spectacles de one-man show dans des night-clubs. Il a percé dans un épisode de la série "Happy Days" en 1974, puis dans un film télévisé tiré du personnage de Mork qu'il y incarnait, "Mork and Mindy", pour lequel il reçu son premier Golden Globe. Il en a eu quatre au total, notamment celui du meilleur acteur pour "Good morning, Vietnam" (1987), de Barry Levison, un rôle grâce auquel il a atteint une renommée mondiale.
La bande-annonce de "Good morning, Viernam" (1987)
"Oh Captain, my Captain !"

En 1989, Robin Williams a conquis le grand public du monde entier avec un rôle poignant de professeur brillant face à des adolescents influençables dans "Le cercle des poètes disparus", de Peter Weir, puis, plus tard, dans un registre comique dans des films comme "Madame Doubtfire" (1993), ce dernier lui ayant également valu un Golden Globe, ou encore dans la série de films pour petits et grands "La nuit au musée", avec Ben Stiller.
La bande-annonce du "Cercle des Poètes disparus" (1989)
C'est grâce à sa performance dans le très beau "Will Hunting" que Robin Williams a reçu le seul Oscar de sa carrière en 1998, dans la catégorie meilleur second rôle. Il avait été nommé trois autres fois.

Une suite de "Madame Doubtfire" était prévue

Il devait apparaître dans une suite de "Madame Doubtfire" qui a été annulée à l'annonce de sa disparition. Il a encore trois films en post-production, dont une nouvelle "Nuit au musée" qui doit sortir en fin d'année.
Bande-annonce de "Madame Doubtfire" (1993)
Sa mort suscite une grande émotion

Sur les réseaux sociaux et dans les médias, les réactions pleuvent pour déplorer la disparition du comédien. Steve Martin, acteur et génie comique lui-même : "Je suis totalement sidéré par la perte de Robin Williams, un grand homme, un superbe talent, un partenaire à l'écran, une âme authentique." Le réalisateur Steven Spielberg a lui aussi eu quelques mots pour l'acteur décédé : "Robin était un éclair de génie comique et notre rire était le coup de tonnerre qui le faisait avancer. Il était un ami et je n'arrive pas à croire qu'il ne soit plus là."

Barack Obama, président des Etats-Unis, a réagi sur Twitter : "Robin Williams était un animateur de radio, un médecin, un génie, une nounou, un président, un professeur, un bangarang Peter Pan, et tout ce qu'on peut imaginer d'autre. Mais sutout il était unique." Le chef de la Maison Blanche a salué le "talent incommensurable" que l'acteur "offrait en toute liberté et généreusement à ceux qui en avaient le plus besoin - depuis nos troupes déployées à l'étrangers jusqu'aux personnes marginalisées dans nos rues".
Henry Winckler, acteur qui a joué avec Robin Williams à ses débuts dans la série TV "les jours heureux" (Happy Days) : "Robin Williams était à nul autre pareil. Le voir créer instantanément était un privilège qu'il faut chérir...Robin tu es un ange maintenant !!! Repose en paix."

Alfonso Cuaron, réalisateur : "Je n'arrive pas à croire à la mort de Robin Williams. Je suis abasourdi. Il était un acteur de talent et aimé du monde du cinéma. Beaucoup de douleur ! Repose en paix."
Ellen DeGeneres, comique et animatrice de télévision : "Je n'arrive pas à croire à la mort de Robin Williams. Il a tant donné à tant de gens. Mon coeur est brisé."

Conan O'Brian, comique et animateur de télévision : "Je suis absolument assommé par les nouvelles sur Robin Williams. Je n'arrive pas à imaginer que nous ayons perdu un homme si drôle et si gentil."
Jimmy Kimmel, comique, animateur de télévision : "Robin était un homme gentil et il était drôle. Si vous êtes triste, parlez en à quelqu'un."

Lance Armstrong, ancien champion de cyclisme : "RIP Robin. Tu resteras gravé dans ma mémoire comme un sacré ami. Je t'aime et tu vas me manquer terriblement."

Ben Stiller, l'un des grands comiques de la génération qui a suivi Williams : "Un tweet ne peut pas toucher au début du commencement de la taille du coeur et de l'âme de Robin Williams. C'est si triste."

Kevin Spacey, acteur : "Robin Williams a fait rire le monde et l'a fait réfléchir. Je veux m'en souvenir et honorer cela. Un grand homme, artiste et ami. Il me manquera au-delà de toute mesure."

Ben Affleck, qui a écrit et joué avec son ami Matt Damon dans "Will Hunting", un film qui a valu à Robin Williams un Oscar pour son interprétation d'un psychologue, s'est dit "dévasté". "Merci chef - pour ton amitié et pour ce que tu as donné au monde", a écrit le comédien et cinéaste sur le réseau social Facebook. "Il a transformé mes rêves et ceux de Matt en réalité. Qu'est-ce que vous devez à un homme qui fait cela ? Tout", a-t-il ajouté.

Sa femme Susan Schneider, épousée en troisièmes noces en 2011 : "J'ai perdu ce matin mon mari et meilleur ami, pendant que le monde a perdu l'un de ses artistes les plus aimés et l'un des plus beaux êtres humains". "Mon coeur est totalement brisé", a-t-elle ajouté, demandant que "l'accent ne soit pas mis sur sa mort mais sur les moments de joie innombrables et de rire qu'il a donnés à des millions de gens".

"Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire !" "Je t'aime. Tu me manques. J'essaierai de continuer à regarder en l'air. Z", a twitté sa fille, Zelda. Robin Williams avait trois enfants.

L'acteur avait été opéré du coeur avec succès en 2009, et le personnel médical avait alors raconté qu'il avait commencé à les faire rire deux heures à peine après être sorti de l'intervention.