La mort de la sirène d'Hollywood Esther Williams

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 06/06/2013 à 20H27, publié le 06/06/2013 à 20H12
Esther Williams dans "Traversons la Manche" (1953) avec Tom & Jerry

Esther Williams dans "Traversons la Manche" (1953) avec Tom & Jerry

© Nana Productions / Sipa

L'actrice Esther Williams, championne de natation devenue star et sirène d'Hollywood, s'est éteinte à l'âge de 91 ans, a annoncé jeudi son agent. Grâce à ses performances aquatiques dans les comédies musicales des années 40 et 50, elle a aidé à populariser la natation synchronisée.

Attirée par la natation dès son plus jeune âge, Esther Williams, née en 1921 à Los Angeles, a déjà battu plusieurs records à l'adolescence, en tant que membre du club de natation athlétique de Los Angeles. Le déclenchement de la seconde guerre mondiale l'empêche de participer aux Jeux Olympiques de 1940.

Elle en profite pour remplacer une place vacante dans le show de danse aquatique alors en vogue de Billy Rose. Elle y passera cinq mois en compagnie notamment du nageur et star des Tarzan Johnny Weissmuller. Et y sera surtout repérée par des agents de la MGM.
Esther Williams.

Esther Williams.

© AP/SIPA
La sirène à un million de dollars
Après quelques rôles mineurs, cette très belle femme au sourire enjôleur est la vedette de nombreux films musicaux aquatiques, qui contiennent des scènes de plongeon et de natatation synchronisée, tels que "Le Bal des sirènes", "La Chérie de Jupiter" ou "Traversons la Manche", extrêmement populaires. Elle tourne avec Gene Kelly et Frank Sinatra.

Clark Gable, disait-elle, avait été le premier à l'appeler "la sirène". Mais c'est le film "Million dollar mermaid" (la sirène à un million de dollars), sorti en 1952, qui lui donna son surnom à Hollywood. Dans son autobiographie, Esther Williams racontait qu'elle avait failli se noyer à plusieurs reprises en effectuant ses cascades sans doublure dans ses films. 

Après avoir tenté en vain de sortir de son rôle de sirène - "le public me voulait en maillot de bain", plaisantait-elle à postériori -, l'actrice avait mis fin à sa carrière en 1962 après son mariage avec le playboy d'Hollywood, Fernando Lamas. Esther Williams avait alors lancé une ligne de maillots de bains rétro. Aux dernières nouvelles, elle vivait à Beverly Hills avec son quatrième mari, Edward Bell. Elle s'est éteinte dans son sommeil.