Festival de Dinard, terre d'accueil du film britannique

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/10/2014 à 11H41, publié le 11/10/2014 à 14H54
Depuis 25 ans, Dinard est le seul festival au monde à se consacrer entièrement au cinéma britannique

Depuis 25 ans, Dinard est le seul festival au monde à se consacrer entièrement au cinéma britannique

© PJB/SIPA

Comme chaque année depuis 25 ans, Dinard déroule le tapis au cinéma britannique. Jusqu’au 12 octobre, près de 30 000 festivaliers sont attendus dans la cité balnéaire où films en compétitions, hommages et avant-premières vont se succéder. Et c’est Catherine Deneuve, la présidente du jury 2014, qui a ouvert le bal vendredi.

« J’aime la Bretagne, j’aime le cinéma britannique et j’aime Dinard : ça faisait beaucoup de choses réunies pour que j’accepte la présidence cette année ». C’est avec ses mots que Catherine Deneuve a ouvert le 25e Festival du Film britannique de Dinard (une courte allocution à découvrir sur le site de France 3 Bretagne).

Elle n’est pas la seule à apprécier ce rendez-vous. Le public lui aussi est devenu friand de ce festival, le seul au monde à être entièrement dédié au cinéma anglais. Et puis Dinard, c’est une ambiance, avec des stars mois stressées qu'à CAnnes ou Deauville, et qui veut rester accessible au plus grand nombre.
 
Reportage : C. Jauneau / J-M. Piron / T. Descamps
Entourée de Rémy Bezançon, Sophie Duez, Léa Drucker, Suzanne Clément, Emilia Fox, Kevin Macdonald, Alexandre Mallet-Guy, Jodie Whittaker et  Penny Woolcock, Catherine Deneuve va devoir départager les six films en compétition :

- «71" de Yann Demange,
- "Catch me daddy" de  Daniel Wolfe
- "Frank" de Leonard Abrahamson
- "Lilting ou la Délicatesse" de Hong Khaou
- "The Gob" de Guy Myhill
- "The Riot Club" de Lone Scherfig

Hommage à Michael Radford, le réalisateur de "1984"

Au-delà de la compétition, Dinard c’est aussi la projection de 30 longs-métrages dont 80 % d’avant-premières mais aussi des classiques. Parmi eux cette année, « 1984 » de Michael Radford.
Pour fêter les trente ans du film, le festival du Film britannique de Dinard a décidé de rendre hommage à son réalisateur dont le nouveau long-métrage « Elsa et Fred » avec  Shirley MacLaine et Christopher Plummer est également présenté ici en avant-première.
 
L’interview de Michael Radford réalisée par Nathalie Rossignol de France 3 Bretagne :
En France, on apprécie depuis longtemps le cinéma britannique. A Dinard, de nombreux films ont été primés avant de devenir d’énormes succès, à l’image de "Billy Elliott" ou "Full Monty". Malgré tout, le cinéma insulaire a parfois eu du mal à s’imposer face au géant américain. L’un de ses plus célèbres représentants, Alfred Hitchcock, a d’ailleurs fini par s’installer aux Etats-Unis pour travailler, comme le rappelle Philippe Pilard, historien du cinéma britannique.
 
Reportage : C. Jauneau /J-M. Piron / A-F. Scala
Le Festival du film britannique de Dinard, c'est jusqu'au 12 octobre. Pour assister au film, pas de réservation. Il faut simplement prendre son mal en pateince et être les premiers dans la file d'attente ! Ca laisse le temps de voir passer les stars, qui elles aussi, viennent assister aux projections.

Reportage : N. Rossignol / F. Leroy / T. Descamps