Daniel Day-Lewis annonce qu'il arrête la profession d'acteur

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/06/2017 à 11H37, publié le 21/06/2017 à 11H36
Daniel Day-Lewis en mai 2016.

Daniel Day-Lewis en mai 2016.

© Erik Pendzich/Shutterst/SIPA

Le comédien britannique Daniel Day-Lewis, entré dans la légende des Oscars en décrochant trois célèbres statuettes, a décidé de quitter la profession, a révélé le magazine américain spécialisé Variety. L'homme avait déjà, en 1997, tourné le dos au cinéma pour devenir apprenti cordonnier en Italie, avant d'être repris par le métier de comédien pour "Gangs of New York" de Scorsese.

"Daniel Day-Lewis ne travaillera plus comme acteur", a déclaré sa porte-parole Leslee Dart, dans un communiqué cité par Variety.

Le premier à avoir eu trois Oscars du meilleur acteur

Le comédien irlando-britannique âgé de 60 ans "est immensément reconnaissant envers tous ses collaborateurs et le public depuis tant d'années. Il s'agit d'une décision personnelle et ni lui, ni ses représentants ne feront de commentaires sur ce sujet", poursuit-elle.
Comédien aussi rare qu'exigeant, limitant ses apparitions à l'écran pour mieux s'immerger dans ses personnages, Daniel Day-Lewis a été le premier à remporter trois Oscars de meilleur acteur dans un rôle principal ("My left foot" en 1990, "There will be blood" en 2008 et "Lincoln" en 2012).

"My beautiful launderette" à  "There will be blood" en passant par "Le dernier des Mohicans" 

Fils du célèbre poète britannique Cecil Day-Lewis, l'acteur né à Londres en avril 1957 a commencé sur les planches dans les années 1970 avant de se tourner vers le cinéma au début de la décennie suivante. En 1985, il s'impose successivement dans "My beautiful launderette" et "Chambre avec vue", dans des seconds rôles.

Après "L'insoutenable légèreté de l'être" en 1987, il sidère les cinéphiles avec son rôle de paraplégique dans "My left foot". Suivent "Le dernier des Mohicans" (1992), "Le temps de l'innocence" (1993) et "Au nom du père" (1993), où il interprète un Irlandais accusé à tort d'un attentat de l'IRA. 

Une première pause dans le métier d'acteur

Après "Le boxeur" en 1997, il tourne le dos au cinéma et devient apprenti cordonnier en Italie, renouant avec son amour de jeunesse pour l'artisanat. Leonardo DiCaprio réussira cependant à le ramener devant la caméra pour "Gangs of New York" de Martin Scorsese (2002), où il incarne le terrifiant "Bill le Boucher".
Mais c'est son rôle de prospecteur de pétrole sans scrupules dans le violent "There will be blood" de Paul Thomas Anderson (2007) qui lui vaudra un nouvel Oscar, avant un détour -diversement apprécié - dans la comédie musicale avec "Nine" (2009).

Marié à l'actrice et réalisatrice Rebecca Miller, fille du dramaturge Arthur Miller, Daniel Day-Lewis est père de trois enfants, dont un fils avec l'actrice française Isabelle Adjani.
Son dernier film, sur un couturier évoluant dans la haute société londonienne des années 1950, doit sortir fin décembre aux Etats-Unis.