Catherine Deneuve : l'attitude de Depardieu "n'est pas un exemple à suivre"

Par @Culturebox
Publié le 01/04/2014 à 20H02
Catherine Deneuve à New-York le 6 mars dernier.

Catherine Deneuve à New-York le 6 mars dernier.

© ANDREW H. WALKER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Catherine Deneuve, en Asie pour la présentation du film "Elle s'en va", estime que Gérard Depardieu, installé en Belgique pour échapper au fisc français, "n'est pas un exemple à suivre".

Gérard Depardieu, le 1er novembre 2013, en Belgique.

Gérard Depardieu, le 1er novembre 2013, en Belgique.

© LAURIE DIEFFEMBACQ/BELGA MAG/BELGA/AFP
Dans un entretien au magazine professionnel Hollywood Reporter, réalisé pendant le festival de cinéma de Hong Kong, l'actrice observe que Gérard Depardieu "ne veut pas vivre en France parce qu'il ne veut pas payer les impôts que nous avons en France".

Pour elle, l'acteur de 65 ans est "comme certains riches qui veulent garder  leur argent hors de France. Je ne pense pas que ce soit un exemple à suivre, mais je ne pense pas que cela durera très longtemps. Je ne pense pas que l'on puisse rester très longtemps citoyen de nulle part". Gérard Depardieu est domicilié depuis 2012 en Belgique, pour échapper au  fisc français, une décision jugée "assez minable" par le Premier ministre de  l'époque, Jean-Marc Ayrault. Il est également citoyen russe depuis 2013, par la grâce du président Vladimir Poutine.

Catherine Deneuve et Gérard Depardieu ont partagé l'affiche pour la dernière fois en 2010, dans "Potiche" de François Ozon. Dans "Elle s'en va", l'actrice de 70 ans interprète une femme qui décide de  tout plaquer du jour au lendemain et de partir en road-trip. Une décision qui  lui a quelquefois traversé l'esprit, reconnaît-elle : "Quand vous en avez marre et que vous voulez partir quelques jours et tout laisser tomber". "Mais on ne peut pas disparaître comme ça. C'est impossible. A moins que vous soyez seul et sans famille. Mais sinon, c'est très difficile de tout  abandonner du jour au lendemain", ajoute-t-elle.