Bruce Willis en a marre des films d’action !

Par @martelclem
Mis à jour le 15/08/2013 à 14H31, publié le 15/08/2013 à 11H59
Bruce Willis en 2012, dans "Fire with fire, vengeance par le feu"

Bruce Willis en 2012, dans "Fire with fire, vengeance par le feu"

© KOBAL/THE PICTURE DESK

Si l’acteur américain, actuellement en promotion pour son dernier film “Red 2”, a construit sa carrière autour des films d’action de grande envergure, à 58 ans, il avoue en avoir sa claque de ce genre de films. Sans pour autant arrêter d'en faire.

Bruce Willis a-t-il tué John McLane ? Dans des confidences au magazine espagnol XLS, l’acteur américain, interprète inoxydable du héros des “Die Hard”, a avoué en avoir ras-le bol des scènes d’action. Pire, alors que les quatre premiers opus de la série comptent pas moins de vingt-neuf explosions, l’acteur de 58 ans affirme qu'elles le barbent.

“Les explosions font partie de ce qui a de plus ennuyeux dans mon travail”, confie-t-il ainsi. “Une fois qu’on a vu quelques boules de feu, ce n’est plus du tout excitant. Je sais qu’une part importante de mon public adore les explosions, mais pour être honnête, ça m’ennuie un peu maintenant”.

Paradoxalement, Bruce Willis est actuellement en promotion pour le film - d’action - “Red 2”, la suite des aventures de l’équipe de papys flingueurs comprenant John Malkovich, Helen Mirren et lui-même. De plus, l’acteur récemment décoré “chevalier des arts et des lettres” par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, apparaîtra dans la suite du film Sin City et a déjà signé pour d’autres films d’actions.

L'argent, nerf de la guerre (à l'écran)

Alors, pourquoi continuer à en faire, si ces rôles l’ennuient ? Parce qu’ils rapportent énormément, justifie l’acteur. “Je joue dans différents genres de projets, mais les films d’action sont ceux qui génèrent le plus de revenus. J’aime gagner beaucoup d’argent grâce à eux”, explique-t-il, avant de poursuivre : “Mais j’aime aussi varier les productions : petits films, blockbusters, projets de taille moyenne, science-fiction... “.

Récemment traité d’acteur “paresseux et gourmand” sur Twitter par Sylvester Stallone, lequel n’a pas supporté les exigences salariales de Willis pour le troisième opus de la franchise testostéronée “Expendables”, la star du “Sixième sens” réfute l’image d’acteur appaté par le gain que Rambo fait de lui.
“Je ne suis pas quelqu’un qui passe sa journée à compter les billets de banque”, plaide-t-il. S’il est devenu la star qu’il est grâce à ses rôles dans des films d’actions comme “Armaggeddon”, Bruce Willis ne s’est pour autant jamais cantonné à cette image de héros musclé sauvant le monde. Au cours de sa longue carrière, l’acteur de 58 ans s'est parfois aventuré dans des productions plus ambitieuses, comme "Pulp Fiction" de Quentin Tarantino, Palme d'or à Cannes en 1994.

Fatigué ou non par les films d’actions, on devrait continuer à voir Bruce Willis à l’écran dans ses rôles taillés sur mesure. N’avouait-il pas en février dernier qu’il poursuivrait la série “Die Hard” “tant [qu’il] pourrait courir” ?