Brigitte Bardot supplie les Français de ne plus manger de viande de cheval

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/03/2015 à 11H46, publié le 26/03/2015 à 11H39
Brigitte Bardot (2006)

Brigitte Bardot (2006)

© Jacques Collet/AFP

Recourant à la radio pour la première fois depuis son engagement pour la cause animale, Brigitte Bardot a enregistré un message dans lequel elle supplie les amateurs de viande de cheval d'arrêter cette consommation, a-t-elle annoncé mercredi à l'AFP.

Un spot pour réclamer l'abolition de l'hippophagie

La Fondation Brigitte-Bardot a acheté des espaces publicitaires sur les antennes de France Bleu, réseau de 44 radios locales du groupe Radio France, et le message sera diffusé à partir de jeudi et pour trois semaines.

"J'ai besoin de vous : aidez-moi à obtenir l'abolition de l'hippophagie. Tous les chevaux méritent notre respect et notre reconnaissance. Le cheval est un animal noble, digne, qui ne doit pas finir en steak et en lasagnes dans l'indifférence. Alors, ne mangez plus de cheval! Je vous en supplie. Aidez-moi à transformer ce combat en victoire. Merci !" dit l'ancienne actrice dans ce message, qui sera diffusé plusieurs fois par jour.

"Sensibiliser les gens, c'est le dernier espoir qui me reste"

"Depuis toujours, je me bats contre le fait de manger du cheval", a expliqué à l'AFP Brigitte Bardot par téléphone, depuis sa résidence de la Madrague. "C'est scandaleux et épouvantable, absolument ignoble dans un pays civilisé comme la France. Ça me mine la vie..."

"Pour mes 80 ans (NDLR : le 28 septembre 2014), j'ai demandé au gouvernement de m'accorder l'arrêt de l'hippophagie et l'abolition des sacrifices rituels halal et casher. Évidemment, je n'ai rien eu du tout ! Comme je ne sais plus par quel bout m'y prendre, j'ai décidé de m'adresser directement aux Français, en désespoir de cause", a-t-elle expliqué.

"Je veux gagner ce combat contre la viande de cheval avant de passer de l'autre coté de la barrière. C'est parce que je ne peux pas compter sur ce gouvernement que je demande l'appui du public. Sensibiliser les gens, c'est le dernier espoir qui me reste", a dit encore Brigitte Bardot, estimant que "le cheval, la plus belle conquête de l'homme, n'est pas un animal de ferme: c'est comme un chien ou un chat. On ne peut pas le manger".

La Fondation Brigitte-Bardot avait lancé il y a quelques mois un site pour sensibiliser le grand public contre la consommation de cheval (www.jenemangepasdecheval.com).