Brigitte Bardot fête ses 80 ans dans l'intimité à Saint-Tropez

Par @Culturebox
Mis à jour le 29/09/2014 à 17H18, publié le 28/09/2014 à 13H21
Brigitte Bardot en septembre 1966, lors du tournage, à Londres, du film de Serge Bourguignon "A coeur joie".

Brigitte Bardot en septembre 1966, lors du tournage, à Londres, du film de Serge Bourguignon "A coeur joie".

© CENTRAL PRESS / AFP

Icône mondiale du cinéma français, Brigitte Bardot a fêté dimanche dans l'intimité ses 80 ans, avec "deux, trois amis", chez elle, à Saint-Tropez, village auquel elle est étroitement liée et qui lui rend hommage.

Pas de célébrités à ses côtés mais des membres de sa Fondation pour la défense des droits des animaux, des amis de passage et son mari Bernard d'Ormale.

Reportage : R. Shapira / J. Cohen-Olivieri
Brigitte Bardot ne veut pas de cadeaux, mais demande aux gens de "manger moins de viande"

Pour son anniversaire, BB "n'a rien voulu du tout", assure le  journaliste et écrivain Henry-Jean Servat, un proche. "Je demande aux gens de  ne pas m'envoyer de cadeaux mais d'aller dans le refuge le plus proche adopter  ou un petit chat ou un petit chien, ou le parrainer", a expliqué la star, ardente défenseuse de la cause animale, sur Europe 1.

"Je  leur demande une deuxième chose, c'est de manger moins de viande, afin  peut-être de réduire un peu le commerce de la viande et de faire tuer dans les  abattoirs moins d'animaux qui sont traînés là-bas de manière épouvantable",  a-t-elle poursuivi. "Je ne leur demande pas de devenir végétariens mais de  manger un peu moins de viande". "Elle ne veut pas de cadeaux ni de fleurs ; qu'on donne ça aux oeuvres, de  préférence de soutien aux animaux", a précisé Henry-Jean Servat.

Entourée des membres de sa Fondation et de quelques amis

Dimanche soir, dans sa résidence de la Madrague - devant laquelle 250 bouquets ont été déposées par des fans, raconte-t-il - elle sera seulement entourée de membres de sa Fondation, d'amis de passage et de son mari, Bernard d'Ormale.
   
Béatrice Dalle, Isabelle Adjani, Mylène Demongeot ou encore Chico des Gipsy  Kings, entre autres, lui ont envoyé des messages, énumère M. Servat. Dimanche matin, Brigitte a reçu de la part des collaborateurs de sa fondation une édition spéciale du magazine qu'elle édite, fabriquée dans le  plus grand secret. Des messages de personnalités, Jean-Paul Belmondo, Michel Drucker ou encore Philippe Bouvard, de responsables d'associations animales françaises et étrangères aidées par la fondation Bardot, y figurent. Le couturier Karl Lagerfeld a fait livrer une "monumentale" coupe d'orchidées, avec un don "extrêmement important" par chèque, précise la fondation.

"Vous êtes formidables ! Vous êtes fous !"

"Vous êtes formidables ! Vous êtes fous ! Une avalanche de fleurs ce matin,  une avalanche de bonheur. Je vous aime", a réagi l'actrice sur Twitter.
A Saint-Tropez, le petit port varois "dont elle a fait la gloire et qui a contribué à faire la sienne", règne "une atmosphère spéciale", souligne Servat. "Dans toutes les vitrines, il y a des photos de Brigitte Bardot". De nombreux bateaux sont là en son honneur. L'actrice qui n'a plus tourné depuis 1973, a fait une courte apparition vendredi sur le port mythique du village varois, le temps d'une brève séance de photos devant le "Brigitte Bardot", le trimaran d'intervention de l'ONG Sea Shepherd de l'écologiste canadien Paul Watson.

Brigitte Bardot et le massacre de cétacés

L'activiste, cofondateur de Greenpeace puis de Sea Shepherd, célèbre pour sa défense vigoureuse des animaux marins, "n'a pas pu venir" mais il a dépêché un de ses bateaux en hommage "à son amie de combat", a souligné la Fondation Brigitte Bardot. Le navire est arrivé directement des îles Féroé où il était en mission contre le massacre des dauphins, avant de repartir en intervention  contre "les braconniers de la mer".
 

Paul Watson devant le trimaran "Brigitte Bardot" en mars dernier

Paul Watson devant le trimaran "Brigitte Bardot" en mars dernier

© ROB-ONEAL/AP/SIPA
De nombreux dauphins-pilotes sont abattus chaque année aux Iles Féroé : une flottille rabat les mammifères dans une baie, où ils sont massacrés au crochet  et au couteau. 1.500 cétacés sont ainsi tués chaque année selon Sea Shepherd qui mène depuis juin une campagne contre ce qu'elle qualifie de "plus grand massacre de mammifères marins en Europe".

Reportage : M. Vial / G. Minangoy / N. Salem
Notoriété intacte

La sortie de l'actrice, dont les apparitions sont rares dans les ruelles de Saint-Tropez, était initialement prévue samedi, avant d'être soudainement avancée de 24 heures, à l'initiative de l'intéressée.  "Brigitte fait les choses spontanément et instinctivement. C'est difficile de programmer les choses avec elle. Elle est comme elle est", a expliqué son entourage.

La séance n'a duré que quelques dizaines de minutes. Sans doute pour éviter une bousculade sur le port. "Elle est très vite assaillie. Quand elle sort dans sa 4L avec ses chiens, tout le monde la reconnaît et les gens courent derrière sa voiture", dit encore un de ses proches. Les années ont passé mais la notoriété est restée intacte.

L'été BB à Saint-Tropez

Ce 28 septembre après-midi, un hommage lui sera rendu par son ami, le journaliste  Henry-Jean Servat qui a concocté au cinéma local Renaissance un cocktail de shows télévisés de la BB des années 50-60.
   
Saint-Tropez a vécu cet été à l'heure BB avec plusieurs expositions de photos et à Nice, à partir du 1er octobre, la Cinémathèque propose un cycle  Brigitte Bardot avec 25 films pour "revenir sur le parcours exceptionnel d'une jeune danseuse devenue l'icône de toute une génération".