Berlinale : Colin Firth, amateur de personnages "réservés"

Par @Culturebox
Publié le 17/02/2016 à 10H44
Colin Firth à la première de "Genius", le 16 février 2016 à la Berlinale

Colin Firth à la première de "Genius", le 16 février 2016 à la Berlinale

© Euan Cherry / Photoshot / maxPPP

Dans le film "Genius", présenté en compétition mardi à la Berlinale, l'acteur britannique Colin Firth, oscarisé pour "Le Discours d'un roi", incarne l'éditeur de Thomas Wolfe et Ernest Hemingway, un nouveau personnage "d'homme réservé en costume" pour le comédien qui se dit "fasciné" par ces rôles.

"Genius", qui marque les débuts au cinéma du metteur en scène de théâtre britannique Michael Grandage, raconte l'histoire de l'éditeur américain Max Perkins, découvreur des écrivains Ernest Hemingway, Francis Scott Fitzgerald et Thomas Wolfe dans les années 20 et 30 aux États-Unis.

Aux côtés de Colin Firth , Jude Law interprète Thomas Wolfe, Guy Pearce joue Francis Scott Fitzgerald et Dominic West (de la série "The Wire") Ernest Hemingway, tandis que Nicole Kidman campe Aline Bernstein, compagne de Thomas Wolfe.

"Genius" de Michael Grandage : la bande-annonce (VO)

Le film se concentre plus particulièrement sur la relation entre le discret Max Perkins et l'exubérant Thomas Wolfe, auteur des romans fleuve "L'Ange exilé" (1929) et "Le Temps et le fleuve" (1935), qui a influencé une génération d'écrivains américains dont Jack Kerouac. "L'un des plus gros défis a été de recréer la vitesse de pensée avec laquelle ces deux hommes conversaient", a expliqué Jude Law, cité par l'AFP, lors d'une conférence de presse.

Colin Firth : "On me propose ces rôles" d'hommes "réservés"

Colin Firth a souligné de son côté trouver "fascinant" son personnage "héroïque" mais qui n'était pas "sur le devant de la scène", dont "l'instinct était de rester invisible". Et ce "particulièrement dans une époque où nous demandons tous à être visibles" avec les réseaux sociaux, et où existe "une sorte d'exhibitionnisme rampant."

L'acteur, devenu très célèbre pour son rôle de Mark Darcy dans la saga "Bridget Jones", a par ailleurs souligné que ce n'était "pas la première fois qu'il jouait un homme plutôt réservé en costume". Mais "on me propose ces rôles", s'est-il justifié. "Si quelqu'un veut que je porte un 'mankini' (maillot de bain moulant à bretelles, ndlr) dans un film, je suis disponible ! Si quelqu'un veut me libérer de la retenue (...) je suis prêt à sortir d'un gâteau !"

Colin Firth a en outre expliqué trouver "vraiment intéressant" de jouer ce genre de personnages. "Vous seriez surpris si je vous disais toutes les variations que je pense pouvoir trouver à l'homme en costume !", a-t-il déclaré, cité par l'AFP. "Je trouve le refoulement vraiment intéressant parce que je pense qu'il se passe beaucoup de choses intérieurement. Et je pense que le mystère est toujours fascinant." Et d'ajouter : "Je trouve aussi la communication plus intéressante quand elle est difficile. C'est probablement cette fascination qui m'a amené à porter si régulièrement des costumes" à l'écran.