Benoît Magimel : "Une carrière d'acteur, c'est une course de fond"

Par @Culturebox
Mis à jour le 31/05/2015 à 13H26, publié le 31/05/2015 à 12H57
Benoît Magimel à Cannes © BERTRAND LANGLOIS / AFP

Benoît Magimel sera mercredi prochain à l'affiche de "On voulait tout casser", une comédie dramatique basée sur l'histoire d'une bande d'amis qui se découvre un peu plus, au bout de nombreuses années de fréquentation.

Benoît Magimel, a "très peur d'être enfermé dans une case", dit-il sur le plateau de France 3 Ile-de-France. Cela explique pourquoi il varie les projets, et se pose parfois. "Une carrière d'acteur, c'est une course de fond, il faut prendre le temps", ajoute-t-il.

Quarante-et-un ans, et plus d'un quart de siècle dans le cinéma. Benoît Magimel a bien raison de prendre son temps, et de savourer les instants. Il s'en est passé des choses, depuis son rôle d'enfant dans "La vie est un long fleuve tranquille". Benoît Jacquot, Nicole Garcia, André Téchiné, Xavier Beauvois, Claude Chabrol, Olivier Dahan : la liste des réalisateurs qu'il a côtoyés est longue, et impressionnante. Beaucoup de drames, mais pas seulement, de l'action parfois, ou de la comédie, comme dans ce nouveau projet dans lequel les sourires côtoient le drame qui se noue.

"On voulait tout casser" est le deuxième film de Philippe Guillard, ancien rugbyman. Son premier long métrage, "Le fils à Jo", avait rencontré en 2011 un beau succès, avec plus d'un million d'entrées dans les salles obscures. Benoît Magimel est par ailleurs toujours à l'affiche de "La tête haute" d'Emmanuelle Bercot. L'acteur y est excellent, selon notre critique de cinéma Jacky Bornet.

Benoit Magimel est l'invité du journal de France 3 Ile-de-France :

"On voulait tout casser", sortie le mercredi 3 juin 2015, réalisé par Philippe Guillard, avec Kad Merad, Charles Berling, Benoît Magimel, Vincent Moscato et Jean-François Cayrey, 1H26.