Avec l’Atelier du cinéma, Claude Lelouch donne sa chance aux amateurs

Par @Culturebox
Mis à jour le 02/06/2015 à 06H48, publié le 01/06/2015 à 16H51
Claude Lelouch en 2014 © PHOTOPQR/NICE MATIN

Claude Lelouch pourra enfin voir son projet d’école de cinéma se concrétiser lors de l’ouverture de “l’Atelier du Cinéma”à Beaune en octobre 2015. Cette nouvelle structure accueillera des amateurs désireux d'apprendre les métiers du 7e art sous le parrainage du célèbre réalisateur, producteur et écrivain.

“Claude Lelouch, retenez bien ce nom, vous n’en entendrez plus jamais parler”. Voici le genre de critiques que ce grand réalisateur essuyait lors de la sortie de son premier film, "Le propre de l’homme", en 1961. 

Une cinquantaine de films plus tard, le réalisateur concrétise un vieux rêve. Il avait présenté une première fois son projet d'école lors du festival du film policier de Beaune en 2009. Après avoir été plusieurs fois reporté pour des raisons financières ou de disponibilité, il verra donc officiellement le jour à la rentrée 2015. 
Claude Lelouch fait le point sur son école (28/03/2015)

Connaissant les débuts difficiles d'une carrière de réalisateur, Lelouch souhaite donner un meilleur accès et une aide personnalisée aux amateurs de cinéma pour dénicher de nouveaux talents. Les jeunes cinéastes auront l’occasion de s’essayer dans les différents métiers, tels que la réalisation, le montage, l’écriture du scénario ou encore dans celui d'acteur.

Les élèves évolueront dans une structure neuve, équipée de tous les moyens techniques nécessaires au cinéma moderne et bénéficieront de cours particuliers et collectifs animés par le réalisateur lui-même. Ils auront aussi la possibilité de réaliser très rapidement des cours métrages.

Star des amateurs  

Issu du cinéma amateur, Claude Lelouch a déjà pris sous son aile deux futurs élèves de son école qui ont réalisé un court métrage sur le parcours émouvant de Jean, un jeune trisomique. C’est avec très peu de budget que Claude Lelouch aidera Daniel Blaudez et Sandrine Montagud à transformer leur court métrage en long, tout en leur transmettant son expérience et sa motivation.

Reportage : T.Le Roux, S.Janeczko, P. Gasiorek