"Vie sauvage" de Cédric Kahn, l’histoire d’un fait divers hors norme

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/10/2014 à 13H07, publié le 28/10/2014 à 12H35
Sofiane Neveu, Mathieu Kassovitz et David Gastou dans "Vie sauvage" du réalisateur Cédric Kahn

Sofiane Neveu, Mathieu Kassovitz et David Gastou dans "Vie sauvage" du réalisateur Cédric Kahn

© Carole Bethuel

En 1997, un père tout juste séparé de sa compagne décide de soustraire ses deux fils à leur mère pour qu’ils puissent continuer à vivre au contact de la nature et loin de la société de consommation. Le trio va vivre caché pendant onze ans jusqu’à l’arrestation du père en 2009 dans une cabane en Ariège. Cette incroyable histoire a inspiré à Cédric Kahn "Vie sauvage" qui sort en salles mercredi

Reportage : D.Poncet, L.Haedrich, F.Mazzega

L’histoire a défrayé la chronique. En janvier 2009 dans les Cévennes les gendarmes arrêtent dans une cabane Xavier Fortin. Onze ans auparavant, ce père avait soustrait ses deux fils Okwari et Shahi Yena âgés alors de sept et huit ans à leur mère. Onze ans durant lesquels ils vont se cacher.
 
Un fait divers hors norme qui a inspiré ce film à Cédric Kahn. "Vie sauvage" débute à la rupture des parents qui avaient choisit de vivre délibérément en marge de la société. Une vie de nomade dont ne veut plus la mère (interprétée par Céline Sallette) qui décide de fuir chez ses parents avec ses fils et obtient leur garde.
 
Profitant de son droit de visite, le père (Mathieu Kassovitz) décide de prendre la fuite avec ses deux enfants pour qu’ils continuent à vivre libres, au contact de la nature. Enfants puis adolescents, les deux garçons vont rester cachés sous différentes identités, vivant avec leur père dans des communautés, des caravanes, des cabanes de fortune. Jusqu’à ce qu’eux aussi aspirent à une vie plus normale ne supportant plus leur marginalité.

Leur vie est une forme de fiction  
 
Si Cédric Kahn s’est en partie appuyé sur "Hors système", le livre écrit par  Xavier Fortin et ses deux fils, et "Au nom de mes fils", le témoignage de la mère Catherine Martin qui n’a cessé de rechercher ses enfants pendant ses onze longues années, le réalisateur a voulu laisser une large place à la fiction : "Je voulais absolument que le film aille vers la fiction, de même que leur vie est une fiction pour moi. C’est presque une fiction ce que le père propose à ses garçons. On voit bien qu’il réinsuffle toujours du rêve et de l’utopie" 

Okwari et Shahi Yena qui ont aujourd’hui 22 et 24 ans n’ont aucun regret et parlent de onze années de bonheur. Pour France 2, ils reviennent sur cette période de leur vie qui a forgé leur caractère. Ils évoquent leur père Xavier, condamné en 2009 à 2 ans de prison dont 22 mois de sursis et qu’ils ont toujours défendu. Et parlent également des blessures de la séparation avec leur mère et de la difficulté de renouer des liens après avoir grandi loin d’elle.

Reportage : A.Guéry, F.Tormos, J.Martin, A.Gidon

"Vie sauvage" de Cédric Kahn
avec Mathieu Kassovitz, Céline Sallette, David Gastou, Sofiane Neveu, Romain Depret, Jules Ritmanic, Jenna Thiam, Tara-Jay Bangalter
En salles le 29 octobre 2014 (1H46mn)

viesauvage © Le Pacte