"Truman", une saison des adieux, nouvelle pépite espagnole

Par @pygrenu Rédacteur en chef de Culturebox
Mis à jour le 04/07/2016 à 17H33, publié le 04/07/2016 à 17H30
Javier Cámara et Ricardo Darín dans "Truman"

Javier Cámara et Ricardo Darín dans "Truman"

© Universum Film

Deux amis se retrouvent à Madrid dans des circonstances dramatiques. La mort de l'un d'entre eux se profile. Durant quatre jours, ils vont s'offrir une parenthèse enchantée. De ce sujet lourd, Cesc Gay tire un film sobre, élégant et souvent drôle.

La note Culturebox

5
5/5
Avertissement Spoiler : évoquer dans le détail ce film oblige à en révéler le ressort a minima… Il n'est pas trop tard pour quitter cet article si vous souhaitez ne rien savoir
Drôle d'idée d'avoir donné au film le nom du chien du personnage principal. Il occupe certes un rôle non négligeable dans cette histoire pleine de délicatesse mais le risque de confusion avec les innombrables comédies consacrées à un animal de compagnie n'est pas négligeable… Et on en est très loin !

Ceci évacué, il n'y a que des choses agréables à dire à propos de ce film espagnol qui a fait une razzia lors de la dernière édition des Goya, l'équivalent ibérique de nos César : Meilleur Film, Meilleur Acteur (Ricardo Darín) et Meilleur Second Rôle (Javier Cámara) notamment. Julián (le formidable Argentin Ricardo Darin) et Tomás (Javier Cámara), deux amis autrefois inséparables, vont se retrouver dans des circonstances dramatiques.

Julián souffre d'un cancer et après un long traitement, il a décidé d'arrêter son traitement. Tomás est venu du Canada pour le convaincre de le reprendre, mais c'est une cause perdue. Durant quatre jours, les deux hommes vont affronter ensemble l'imminence de la mort et vivre des moments insolites et émouvants.
"Truman". © Universum Film

De cette trame, on aurait pu tirer un drame absolu mais Cesc Gay s'est engagé sur une toute autre voie, toute en nuance et en retenue. Avec une bonne dose d'auto-dérision. L'issue fatale qui se profile n'empêche en rien les deux amis de rires, de boire, de danser et de pleurer ensemble.

Madrid est un écrin magnifique où l'amitié se reconstitue et rend plus fort Julián et Tomás, dont les différences absolues de physique et de tempéraments s'emboitent parfaitement. Voix grave, sourire charmeur, un peu cabot, le premier est un "bel homme", séducteur-né. Le second est son contraire, physique plus banal, plus discret, mais d'une bienveillance totale. Truman, le chien que Julián chercher à faire adopter pour pouvoir partir le cœur léger, les accompagne dans cette tournée d'adieux.

La réalisation et son enrobage musical installent parfaitement le tempo de cette dernière parenthèse enchantée. "Truman" est un excellent film, élégant, sobre et intelligent.
"Truman" . © Copyright Filmax

La note

Comédie dramatique espagnole de Cesc Gay – Avec Ricardo Darín, Javier Cámara, Dolores Fonzi et Eduard Fernández – Durée : 1h46 – Sortie : 6 juillet 2016 Synopsis : Julian, un madrilène, reçoit la visite inattendue de son ami Tomas qui vit au Canada. Ils sont loin de se douter qu’ils vont passer avec Truman, le chien fidèle de Julian, des moments émouvants et surprenants…