Louise Bourgoin : "Je n'aime pas les personnages de femmes vénales ou idiotes"

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/02/2014 à 15H55, publié le 05/02/2014 à 15H31
Louise Bourgoin vient parler de "Un Beau dimanche" son douzième film sur le plateau de France 2

Louise Bourgoin vient parler de "Un Beau dimanche" son douzième film sur le plateau de France 2

© France2 / Culturebox

Révélée au public en tant que miss Météo délirante sur le plateau de Canal+, la petite Bretonne s'est aujourd'hui fait une vraie place au cinéma. De Besson à Bezançon en passant par Beigbeder, elle incarne aujourd'hui une jeune mère de famille en perte de repères dans "Un beau dimanche", le huitième film de Nicole Garcia.

Invitée sur le plateau du 13 heures de France 2, Louise Bourgoin évoque avec Elise Lucet la manière dont elle aborde ses rôles et plus particulièrement celui que Nicole Garcia lui a confié dans "Un Beau Dimanche". Dans ce 8e film, l'actrice-réalisatrice qui laisse une grande liberté à ses comédiens, a confié le rôle du jeune homme à son fils Pierre Rochefort. Un compagnon de jeu dont Louise Bourgoin a beaucoup apprécié la pudeur et la modestie. 
Synopsis
Baptiste est un solitaire. Instituteur dans le sud de la France, il ne reste jamais plus d’un trimestre au même poste. A la veille d’un week-end, il hérite malgré lui de Mathias, un de ses élèves, oublié à la sortie de l’école par un père négligent. Mathias emmène Baptiste jusqu’à sa mère, Sandra.

C’est une belle femme, qui après pas mal d’aventures, travaille sur une plage près de Montpellier. En une journée un charme opère entre eux trois, comme l’ébauche d’une famille pour ceux qui n’en ont pas. Ça ne dure pas. Sandra doit de l’argent, on la menace, elle doit se résoudre à un nouveau départ, une nouvelle fuite. Pour aider Sandra, Baptiste va devoir revenir aux origines de sa vie, à ce qu’il y a en lui de plus douloureux, de plus secret.

"Un beau dimanche" de Nicole Garcia, avec Louise Bourgoin, Pierre Rochefort, Dominique Sanda, Déborah François...
Sortie en salles le 5 février 2014, 01h35