"Les nuits blanches du facteur" : une histoire russe, simple et universelle

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/07/2015 à 14H23, publié le 15/07/2015 à 12H23
"Les nuits blanche du facteur" du réalisateur russe Andreï Kontchalovski

"Les nuits blanche du facteur" du réalisateur russe Andreï Kontchalovski

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Il a décroché le Lion d'Argent lors de la dernière Mostra de Venise. Le réalisateur russe Andreï Kontchalovski présente ces jours-ci en France son nouvel opus, "Les nuits blanches du facteur". Un film entre fiction et documentaire qui raconte le quotidien d’un facteur russe et des habitants d’un petit village isolé du monde moderne.

Pour ce nouveau film, le réalisateur russe  Andreï Kontchalovski a posé sa caméra au bord du  lac Kenozero. Entre fiction et documentaire "Les Nuits Blanches du facteur filme la vie quotidienne du facteur Alexeï Triapitsyne et des habitants dans la région du cercle polaire. Dans cette fresque naturaliste, le cinéaste fait jouer des acteurs qui interprètent tous leur propre rôle. Pendant six semaines, Aleksey Tryaptisyn a joué son quotidien de facteur, avec les habitants du village.

Reportage : C. Laronde / A. Placier

La force et la faiblesse de l’isolement

En mêlant la lumière limpide des paysages à la simplicité des protagonistes, Andreï Kontchalovski évoque le décalage entre une Russie archaïque et la mondialisation actuelle : "Le marché, le capitalisme, l’entreprise, le Russe ne comprend pas comment il faut faire. Ils sont très archaïques, c’est une force et en même temps c’est une faiblesse !" affirme t-il.
Les nuits blanches du facteur © France 3 / Culturebox / capture d'écran

L’hymne à la nature en plein déclin de l’empire communiste

Tournée près du cercle polaire, la force de cette chronique ordinaire tient tant dans la beauté de la nature que dans la pureté des hommes et des femmes rencontrés. André Kontchalovski fait émerger les richesses enfouies d’un pays en déclin et les qualités de chaque être humain. "La Russie qu’on voit est en train de disparaître, on sait que ces villages se vident mais elle ne sort absolument pas des têtes. Cet imaginaire là est important pour beaucoup de Russes" analyse Myriam Désert, professeur à l’Université Sorbonne Paris IV, spécialiste de la Russie.
Affiche les nuits blanches du facteur © DR

Synopsis : Coupés du monde, les habitants des villages autour du lac Kenozero ont un mode de vie proche de celui de leurs ancêtres : c’est une petite communauté, chacun se connait et toute leur activité est tournée vers la recherche de moyens de subsistance. Le facteur Aleksey Tryaptisyn et son bateau sont leur seul lien avec le monde extérieur et la civilisation. Mais quand il se fait voler son moteur et que la femme qu’il aime part pour la ville, le facteur décide de tenter une nouvelle aventure et  de changer de vie.

"Les Nuits blanches du facteur", film russe d'Andreï Kontchalovski, 01h41 -Sortie en France le 15 juillet 2015