Leïla Bekhti "fascinée par la force d'Albertine Sarrazin, une révolutionnaire"

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/04/2015 à 14H37, publié le 07/04/2015 à 14H34
Leila Bekhti, dans "L'Astragale" 

Leila Bekhti, dans "L'Astragale" 

© Capture d'image France3/Culturebox

La comédienne Leïla Bekhti est à l’affiche de « L’Astragale », le nouveau film de la réalisatrice Brigitte Sy, tiré d’un roman autobiographique. Elle interprète le personnage d’Albertine Sarrazin, une ex-détenue qui a trouvé son salut dans la littérature. Invitée du Grand Soir 3, Leïla Bekhti nous plonge dans l’ambiance du film qui sortira en salle le 8 avril.

« L’Astragale » est l’adaptation cinématographique du roman d’Albertine Sarrazin. Cette ex-détenue est la première femme à avoir raconté sa vie de délinquante et de prostituée dans des ouvrages. Au début du film, la jeune femme a 19 ans et s’échappe de prison. « Elle tombe du mur avant de tomber amoureuse d’un homme qui va s’arrêter au bord de la route et devenir l’homme de sa vie », explique Leïla Bekhti sur le plateau du Grand Soir 3.  
« Albertine est une révolutionnaire »
 
Leïla Bekhti ne connaissait pas l’histoire d’Albertine. Elle l’a découverte quand la réalisatrice Brigitte Sy lui a proposé le rôle. Une belle rencontre pour l’actrice. « Cette femme m’a fascinée par sa force, son excès de liberté, pour moi c’est une révolutionnaire. Nous ne sommes pas encore en 1968, c’est la première fois qu’une femme parle de prison, de prostitution, d’homosexualité ».
 
« Je pourrais, comme Albertine,  aller au bout de tout par amour »
 
Ce film revient surtout sur l’histoire d’amour entre Albertine et Julien, un repris de justice interprété par Reda Kateb. « C’est surtout l’histoire d’une femme qui attend, elle attend que l’homme qu’elle aime, l’aime également » explique Leïla Bekhti. Brigitte Sy  a proposé ce rôle à Leïla Bekhti car elle voyait des ressemblances entre la jeune actrice et Albertine Sarrazin. « Oui, je pourrais aller au bout de tout par amour, reconnaît la jeune femme. Je pense que je suis  plus raisonnable quand il s’agit de moi. En revanche, pour les gens que j’aime, j’y vais sans réfléchir ».  

"L'Astragale"
Sortie en salle le 8 avril 2015