"Le voyage de Fanny" : l'émouvant périple d'enfants juifs fuyant les nazis

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/05/2016 à 18H32, publié le 19/05/2016 à 17H50
"Le voyage de Fanny" réalisé par Lola Doillon est actuellement au cinéma 

"Le voyage de Fanny" réalisé par Lola Doillon est actuellement au cinéma 

© Metropolitan FilmExport / allociné

Dans les salles depuis hier, "Le voyage de Fanny" réalisé par Lola Doillon retrace un épisode peu connu de la Creuse. Dans le film, l'héroïne a seulement 12 ans. Elle est l'un des nombreux enfants juifs accueillis dans la région pour fuir le régime nazi pendant la Seconde Guerre Mondiale.

L'argument : 

Du haut de ses 12 ans, Fanny a la tête dure ! Mais c'est surtout une jeune fille courageuse qui, cachée dans un foyer loin de ses parents, s’occupe de ses deux petites sœurs. Devant fuir précipitamment, Fanny prend alors la tête d’un groupe de huit enfants, et s’engage dans un dangereux périple à travers la France occupée pour rejoindre la frontière suisse. Entre les peurs, les fous rires partagés et les rencontres inattendues, le petit groupe fait l'apprentissage de l'indépendance et découvre la solidarité et l'amitié.

Reportage : L. Roussel / A. Bourlot / P. Ruisseaux

Dès juin 1941, certains enfants juifs sont réunis au château de Chabannes à Saint-Pierre-de-Fursac. La Creuse, qui comptait 200 000 habitants, a accueilli pendant la Seconde Guerre Mondiale environ 3000 juifs dont 1000 enfants. A l'époque, Pierre Labrousse était le fils de l'instituteur. Il se souvient de ses enfants venus d'Allemagne ou d'Autriche et qu'il fallait protéger : "Ils vivaient un malheur. On savait que ce n'était pas simple pour eux. C'est pour cela qu'on les a aidés", raconte ce dernier.

Photogramme de "Le Voyage de Fanny" réalisé par Lola Doillon

Photogramme de "Le Voyage de Fanny" réalisé par Lola Doillon

© Metropolitan FilmExport / allociné


L'Opération Dispersion

En 1996, ces mêmes enfants étaient une soixantaine à revenir sur les lieux dans lesquels ils avaient été acueillis pendant la guerre.
A l'époque, c'est l'association communautaire juive l'OSE (l'Oeuvre de Secours aux Enfants) qui avait assuré leur protection.
Au total : plus d'un millier d'enfants juifs ont séjourné dans le Limousin entre 1941 et  début 1943 date à laquelle les Allemands sont arrivés dans la région.

"A partir de 43, c'est l'Opération Dispersion qui est mise en place. Ces enfants étaient soit placés en maison d'accueil, soit emmenés au collège ou en Suisse", explique l'historien Michel Kiener. Le film de Lola Doillon raconte justement l'histoire vraie de Fanny Ben-Ami qui, par la force des choses, trouva un refuge dans les terres du Limousin avant de s'enfuir vers la Suisse.