Le MuCEM embarque avec les "Aventuriers des mers" entre Méditerranée et Océan indien

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/06/2017 à 19H16, publié le 07/06/2017 à 15H38
Scénographie au Mucem à Marseille pour l'Exposition Aventuriers des Mers

Scénographie au Mucem à Marseille pour l'Exposition Aventuriers des Mers

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Le Mucem présente jusqu'au 9 octobre 2017 sa nouvelle création "Aventuriers des mers - Méditerranée-Océan Indien", qui retrace 1000 ans de navigation. Cette exposition raconte de fabuleuses épopées en mer et dévoile une collection d'objets inestimable, source de bien des convoitises et d'émerveillement.

Mille ans d'histoire, trois continents, c'est un grand voyage, un quasi tour du monde que propose le Mucem à Marseille avec "Aventuriers des mers" à découvrir jusqu'au 9 octobre. Bien loin d'être un long et fastidieux cours d'histoire, l'exposition a pour vocation d'émerveiller le visiteur avec des épopées d'explorateurs, de commerçants, d'échanges interculturels et des peurs ancestrales liées à la mer.

Près de 200 pièces inestimables (des objets, pierres précieuses et épices) du VIIe au XVII e siècle qui ont motivé les marins à prendre la mer et à risquer leur vie sont réunies pour la première fois au sein du MuCEM. Contrairement à son titre, l'exposition n'est pas uniquement centrée sur les parcours des aventuriers des mers qui ont ouvert de nouvelles voies comme Fernand de Magellan ou Christophe Colomb. Le conservateur du musée en explique la raison :

Le MuCEM étant un musée de civilisations, plutôt que de valoriser les “héros”, nous faisons la part belle aux cultures, aux civilisations et aux échanges. 


Reportage : Frédéric Renard - Gaëlle Carra - Elia Pirosa 

Une exposition scénographiée en 3 parties

Cette exposition scénographiée qui regorge de trésors se déploie en trois parties bien distinctes.
- La première est consacrée aux "Peurs de la mer" : des tempêtes, aux monstres marins imaginaires et requins. Avec la présentation d’une immense mâchoire de plus de deux mètres de haut, celle d’un Carcharodon megalodon disparu il y a 1,5 million d’années. 
- "Naviguer, une intelligence du monde" ouvre le 2e chapître. L'occasion pour le public de découvrir l'évolution des cartes marines créées et employées par les navigateurs. Dès la fin du Moyen Âge, la cartographie évolue rapidement et permet de construire une image fidèle de la planète.
- Enfin dans la 3e partie intitulée "Marchandises et convoitises" dévoile des pièces de grande valeur qui, du VIIe au XVIIe siècle ont motivé les marins à prendre la mer et à risquer leurs vies. Près de 200 pièces venues d'une cinquantaine de musées à travers le monde, de Lisbonne à Singapour sont pour la première fois réunies en France.