"La Sociologue et l’Ourson" ou le mariage pour tous raconté avec des peluches

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/04/2016 à 11H03, publié le 03/04/2016 à 11H02
"La Sociologue et l’Ourson" d'Etienne Chaillou et Mathias Théry 

"La Sociologue et l’Ourson" d'Etienne Chaillou et Mathias Théry 

© Quark Productions

Pendant neuf mois le projet de loi sur le mariage pour tous va générer en France une farouche mobilisation de ses opposants et partisans. Pendant neuf mois, la sociologue Irène Théry va raconter à son fils les enjeux du débat. Et pour illustrer le propos, le co-réalisateur (et fiston) choisit peluches et marionnettes, aux côtés des protagonistes.

La note Culturebox

5
5/5
"La Sociologue et l’ourson" tient donc autant d’un film documentaire sur le mariage pour tous que sur la relation mère/fils. Avec un ton et un parti-pris résolument pédagogique et ludique. Une histoire à la fois intime, et universelle, délicieusement racontée. Le tout en peluche, drôle et à la portée de tous. Éblouissant.  
Les deux réalisateurs Mathias Théry et Étienne Chaillou se connaissent depuis les ateliers de l’École Nationale Supérieures des Arts Décoratifs de Paris. S’ils aiment s’appuyer sur une observation du réel et explorer différentes formes de narration en utilisant notamment le dessin animé, la photographie ou la peinture, ils ont choisi ici la marionnette.
Etienne Chaillou et Mathias Thery © Docks 66
Les peluches ou figurines du film permettent de prendre du recul face à une actualité des débats elle-même particulièrement théâtrale, avec des rebondissement tous les trois jours. Elles facilitent également la mise en image des "histoires d’Irène". Les personnages deviennent alors des symboles évidents : les spectateurs plongent au cœur de l’histoire familiale d’Irène Théry, remontant trois générations pour expliquer l’évolution du mariage. Ils vivent ainsi les scènes de vie quotidienne, les manifestations de Mai 68 ou de Gay Pride, le processus de la procréation, l’insémination artificielle, la filiation ou les échanges houleux à l’Assemblée nationale.

Et si les journalistes sont des volatiles, entre deux séquences d’actualités "réelles", on découvre avec émotion l’engagement d’Irène, la sociologue, ses interventions dans les médias et ses échanges avec son fils surtout au téléphone.
"La Sociologue et l’Ourson" d'Etienne Chaillou et Mathias Théry. © Quark Productions
Les réalisateurs voulaient tenter de "comprendre pourquoi tout le monde en France s'est engueulé pendant un an". Très original de par sa forme, avec un contenu accessible à tous, "La sociologue et l’ourson" n’est pas pour autant un film militant mais plutôt d’engagement. Il va sans doute permettre à certains de se repositionner par rapport à notre société toujours en changement. Et de mieux la comprendre : une totale réussite !
"La Sociologue et l’Ourson" d'Etienne Chaillou et Mathias Théry - © Quark Productions

La fiche

Réalisation, Image, Son, Montage : Etienne Chaillou & Mathias Théry – Avec Irène Théry – Sortie 6 avril 2016. Synopsis : De septembre 2012 à mai 2013, la France s'enflamme sur le projet de loi du Mariage pour tous. Pendant ces neuf mois de gestation législative, Ia sociologue Irène Théry raconte à son fils, réalisateur, les enjeux du débat. De ces récits nait un cinéma d’ours en peluches, de jouets, de bouts de cartons. Portrait intime et feuilleton national, ce film nous fait redécouvrir ce que nous pensions tous connaître : la famille.