"La glace et le ciel", le combat de Claude Lorius pour sauver la planète

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/10/2015 à 15H49, publié le 21/10/2015 à 18H40
Claude Lorius, héros de "La glace et le ciel"

Claude Lorius, héros de "La glace et le ciel"

© France 3

"La glace et le ciel" est le quatrième film de Luc Jacquet, le réalisateur de "La marche de l'empereur". Dans ce nouveau documentaire, il raconte l'histoire du glaciologue Claude Lorius qui a été l'un des premiers scientifiques à alerter sur les modifications du climat provoquées par l"activité humaine. De superbes images de l'Antarctique au service d'une cause qui nous concerne tous.

Reportage: Dominique Dumas, Guy Sabin et Isabelle Brahy

Claude Lorius a aujourd'hui 82 ans. En parcourant les pôles où il a séjourné, coupé du monde parfois pendant plusieurs mois, il a été l'un des premiers à alerter la communauté scientifique sur les modifications du climat liés au réchauffement de l'atmosphère par la production de gaz carbonique.
"C'est l'un des plus grands scientifiques du XXème siècle, celui qui prouve de manière irréfutable, en analysant les glaces de l'Antarctique, que l'homme est en train de modifier le climat, explique Luc Jacquet, le réalisateur. Mais c'est surtout quelqu'un qui a une histoire incroyable et c'est cette histoire que j'ai voulu raconter".
Au contact de la vie sauvage

Au contact de la vie sauvage

© France 3
Depuis 1956, Claude Lorius fréquente les pôles et les glaciers de la planète. "J'ai découvert dans de la glace qui datait de 100 ou 100.000 ans qu'il y avait des traces de l'atmosphère ancienne et qu'on pouvait reconstituer l'histoire" raconte Claude Lorius.
Les pôles, premiers témoins des changements climatiques

Les pôles, premiers témoins des changements climatiques

© France 3
Le film aux images exceptionnelles, est le quatrième long métrage de Luc Jacquet et le deuxième réalisé dans le cadre de son association Wild-Touch. Il a été présenté hors compétition au dernier festival de Cannes.

"Le sentiment de n'avoir servi à rien..."

Cette phrase de Claude Lorius exprime le désarroi du glaciologue face à l'inertie des états confrontés au réchauffement climatique qu'il dénonce depuis pluis de trente ans. Luc Jacquet, le réalisateur de "La glace et le ciel" était l'invité de Marie-Sophie Lacarrau dans les Cinq dernières minutes du 13 heures de France 2