"L'histoire de l'amour" : la nouvelle saga romanesque de Radu Mihaileanu

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/11/2016 à 20H10, publié le 06/11/2016 à 16H47
Mark Rendall et Gemma Arterton dans "L'histoire de l'amour"

Mark Rendall et Gemma Arterton dans "L'histoire de l'amour"

© Wild Bunch Distribution

Après "Va, vis et deviens", "Le concert" et "La source des femmes", le réalisateur franco-roumain signe un magnifique hymne à l'amour où s'entremêlent plusieurs époques, pays et personnages. Adaptée du livre éponyme de Nicole Krauss, cette grande fresque émouvante et drôle se veut le récit de "la plus belle histoire d'amour jamais contée". En salles le 9 novembre.

Reportage P.Deschamps, F.Bazille, E.Piquereau, C.Apiou
"Il était une fois un garçon qui aimait une fille. Il lui promit qu'il n'aimerait jamais aucune autre fille aussi longtemps qu'il vivrait". Ce garçon, c'est Léo (Mark Rendall), un jeune juif polonais, fou d'amour pour la belle Alma (Gemma Arterton). Mais la guerre sépare les deux amoureux : pour échapper aux nazis, la jeune femme s'enfuit à New York. Elle fait promettre à Léo de la retrouver, mais rien ne se passe comme prévu. 
Gemma Arterton et Mark Rendall 

Gemma Arterton et Mark Rendall 

© Wild Bunch Distribution
De nos jours, Léo (Derek Jacobi), qui a immigré à New York lui aussi, vit dans le souvenir de "la femme la plus aimée au monde", le grand amour de sa vie qu'il n'a jamais revue. Espiègle et drôle, le vieil homme mène une vie fantasque avec son meilleur ami Bruno (Elliott Gould).
Derek Jacobi (au premier plan) et Elliott Gould

Derek Jacobi (au premier plan) et Elliott Gould

© Wild Bunch Distribution
Dans le même temps, à Brooklyn, la jeune Alma (Sophie Nélisse) connaît ses premiers émois amoureux. Rien ne semble lier Léo à Alma, et pourtant... Le manuscrit d'un livre, "L'histoire de l'amour", va voyager à travers le temps et les continents pour unir leurs destinées. 
Radu Mihaileanu entre ses deux jeunes interprètes Sophie Nélisse et Alex Ozerov 

Radu Mihaileanu entre ses deux jeunes interprètes Sophie Nélisse et Alex Ozerov 

© Wild Bunch Distribution
Qu'il tourne en Russie, au Maroc, aux Etats-Unis ou en France, Radu Mihaileanu aime mêler la petite à la grande histoire. Né en Roumanie, émigré en Israël puis en France, le cinéaste se revendique comme un citoyen du monde, pétri d'humour et d'humanisme. 

"J'ai besoin d'être envahi par l'humanité "

"Dans tous mes films, ça grouille de personnages" souligne-t-il. "Je me dis toujours : est-ce qu'un jour, tu pourras faire un film avec deux personnages dans une chambre ? Je crois que non ! Ma vie et mon bonheur c'est de voyager [...] J'ai besoin d'être envahi par l'humanité."
Gemma Arterton 

Gemma Arterton 

© Laurent Guérin/Allociné
Ses films sont le reflet de cette passion pour l'autre et l'ailleurs : chacun est tourné dans une langue et un pays différents. "L'histoire de l'amour", qui se déroule en Pologne et aux Etats-Unis, est son premier long-métrage en langue anglaise. Un film très émouvant mais aussi très drôle, qui n'est pas sans rappeler l'histoire du propre père du réalisateur, ancien déporté, persécuté dans la Roumanie de Ceaucescu. Aujourd'hui âgé de 93 ans, c'est lui qui a transmis à son fils le virus de l'humour.

Amour et humour 

"Dans les pires situations, l'humour était son arme noble" explique Radu Mihaileanu. "Une arme qui lui disait : tu es toujours digne, toujours un être humain et non un animal à genou". 
Depuis que Radu fait du cinéma, Mihaileanu père assure le premier clap de tous les films de son fils. Une belle histoire d'amour, là aussi. 

 

affiche history of love

L'histoire de l'amour, de Radu Mihaileanu
Avec : Gemma Arterton, Derek Jacobi,
Mark Rendall, Sophié Nélisse, Elliott Gould. 
Sortie le 9 novembre