Raphaël Personnaz : "Aucun voyeurisme dans "L'affaire SK1" mais un film attaché aux humains"

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/01/2015 à 12H07, publié le 05/01/2015 à 11H42
Raphaël Personnaz et Nathalie Baye : "On est sortis différents de ce tournage"

Raphaël Personnaz et Nathalie Baye : "On est sortis différents de ce tournage"

© France 2 Culturebox

Treize ans après la condamnation de Guy Georges, le réalisateur Frédéric Tellier revient sur cette histoire hors-norme dans "L’affaire SK1". Le film retrace les sept années d’enquête et le procès en s'appuyant sur deux protagonistes essentiels : l’inspecteur chargé de l’enquête incarné par Raphaël Personnaz et l'avocate du tueur en série interprétée par Nathalie Baye.

"L’affaire SK1" est basée sur un long travail de documentation qui a duré près de six ans auxquels il faut rajouter trois années d’élaboration du scénario. Le réalisateur Frédéric Tellier (à qui on doit la série "Les hommes de l’ombre" dont il est le co-créateur) a choisi d’aborder cette affaire hors-norme en collant le plus possible à la réalité. Mais porter cette histoire à l’écran était un "défi" et une "responsabilité" comme il le confiait à la rédaction d’Ecran Noir en novembre dernier : "Mon parti pris était d'être le plus simple possible pour être dans la vérité des personnages, justement, et surtout pas la travestir par une imagerie trop forte".

Reportage : N. Hayter /  D. Poncet / S. Gorny / L. Linot / S. Pichavant 
Cette vérité repose aussi sur l’interprétation des acteurs, notamment Raphaël Personnaz qui prête ses traits juvéniles à Franck Magne alias Charlie, le jeune inspecteur chargé de l’enquête. Le nom du comédien s’est imposé très vite, dès l’écriture du scénario. Quant à Nathalie Baye, c’est notamment sa ressemblance avec Frédérique Pons, l’avocate de Guy Georges, qui a poussé Frédéric Tellier à lui proposer ce rôle fort. Invités du journal de France 2, les deux comédiens expliquent à quel point le tournage de "L’affaire SK1" a été marquant pour eux tant par les faits abordés que par les personnes rencontrées pour préparer leur rôle.
"L'affaire SK1" sort sur les écrans le mercredi 7 janvier.