Isabelle Carré dans "Cheba Louisa" : "Ça m'a fait un bien fou de jouer ce rôle"

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/05/2013 à 18H45, publié le 07/05/2013 à 18H17
Isabelle Carré et Rachida Brakni dans "Cheba Louisa"

Isabelle Carré et Rachida Brakni dans "Cheba Louisa"

© Florence Bonny - Legato Films

Invitée du 13h de France 2, la comédienne Isabelle Carré évoque son rôle dans « Cheba Louisa », le premier long-métrage de François Charpiat qui sort le 8 mai sur les écrans. Aux côtés de Rachida Brakni, Isabelle Carré explore un registre inhabituel pour elle, celui d’une femme extravertie, au look quasi clownesque.

Venue de la télévision où elle a travaillé comme scénariste et metteur en scène sur des séries comme Plus Belle la vie, Clara Scheller ou encore Famille d’accueil, Françoise Charpiat a trouvé le sujet de son premier film au moment du débat sur l’identité nationale qu’elle trouvait « totalement indigne ». Au même moment, elle découvre grâce à un article dans Libération l’existence à Paris et alentours de cabarets où se produisent des chanteurs et des chanteuses de chaâbi (un genre musical populaire) et de raï. La réalisatrice découvre alors « un milieu extrêmement chaleureux et coloré,  Un peu comme les guinguettes du bord de Marne au début du XXe siècle. Il m'a semblé » ajoute t-elle, « que j'avais là un formidable sujet pour une comédie qui montrerait la banlieue autrement ».

Ce n’est donc pas un hasard si le film explore à sa façon l’histoire de ces chanteuses algériennes qui défièrent l’ordre et la morale. Le titre du film « Cheba Louisa » est en fait le nom de la grand-mère de Djamila (Rachida Brakni). Une femme qui fut en son temps une vedette du raï oranais et à ce titre considérée comme une femme de mauvaise vie. 

BA Cheba Louisa