INTERVIEW. Valeria Bruni Tedeschi : "Tout le monde a une fêlure"

Par @Culturebox
Mis à jour le 02/10/2015 à 11H54, publié le 02/10/2015 à 11H38
Valeria Bruni Tedeschi, invitée du Grand Soir 3

Valeria Bruni Tedeschi, invitée du Grand Soir 3

© France 3

La comédienne est à l’affiche de "Asphalte" de Samuel Benchétrit qui sort le 7 octobre. Elle était l’invitée du Grand Soir 3.

Comédienne, elle a joué avec les plus grands réalisateurs (Chabrol, Doyon, Blier), elle est elle-même réalisatrice et comédienne. Elle est à l’affiche de "Asphalte" de Samuel Benchétrit aux côtés de Isabelle Huppert, Gustave Kervern, Jules Benchetrit ou Michael Pitt qui sort le 7 octobre.
Valeria Bruni Tedeschi "Je cherche la fêlure de mes personnages"

Valeria Bruni Tedeschi "Je cherche la fêlure de mes personnages"

© France 3
Un immeuble de banlieue. Les habitants vont être amenés à se croiser, à se fréquenter, se connaître à la suite d’une panne d’ascenseur.
Dans ce film où elle incarne une infirmière de nuit qui a derrière elle un passé, Valéria Bruni Tedeschi apporte sa touche si particulière d’actrice qui semble ne pas vouloir toucher aux choses. "On a tous une fêlure explique-t-elle. Dans chaque personnage que l’on me donne à interpréter, je cherche la fêlure. Ici, c’est un personnage solitaire, discret, humble, timide. C’est une femme qui n’a pas l’habitude d’être regardée".
Réalisatrice des "Trois soeurs " de Tchekhov

Réalisatrice des "Trois soeurs " de Tchekhov

© France 3
Réalisatrice, Valéria Bruni Tedeschi revient aussi dans cet entretien sur sa réalisation pour Arte des "Trois sœurs" de Tchekhov, une pièce, confie-t-elle, dans laquelle elle a retrouvé toutes ses obsessions, elle qui cherche toujours à mettre un peu (beaucoup ?) d’elle-même dans chacune de ses réalisations.