INTERVIEW. Emmanuelle Bercot: "La Fille de Brest, c'est le thriller du Mediator"

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/10/2016 à 10H31, publié le 28/10/2016 à 10H12
Emmanuelle Bercot invitée sur le plateau de France 3 pour son film "La Fille de Brest"

Emmanuelle Bercot invitée sur le plateau de France 3 pour son film "La Fille de Brest"

© France 3 / Culturebox

"La Fille de Brest" est le prochain film d'Emmanuelle Bercot en tant que réalisatrice. Le long-métrage qui s'appuie sur une histoire vraie, relate le parcours du combattant d'Irène Frachon, la médecin qui a mis au jour le scandale du Médiator. Le film adapté du livre d'Hélène Frachon et interprété par Sidse Babett Knudsen et Benoît Magimel sortira le 23 novembre 2016.

Emmanuelle Bercot ("La tête Haute") revient avec son nouveau film, "La fille de Brest", sur le scandale du Mediator. Médicament coupe-faim fabriqué par les laboratoires Servier, le traitement serait à l'origine d'au moins 500 morts et 3500 personnes hospitalisées. Une adaptation tirée de l'expérience et du livre d'Irène Frachon, la pneumologue qui a divulgué les dangers mortels de la molécule benfluorex.

Pour la réalisatrice, il a fallu faire des choix car "Irène Frachon a détaillé 5 ans d'histoire très complexe, mais j'ai conservé la dimension de thriller". 

Invitée sur le plateau de France 3 Grenoble, Emmanuelle Bercot raconte comment elle a abordé cette histoire dramatique.

Le parcours exemplaire d'Irène Frachon

Lorsqu'elle découvre en 2007 les dangers du Mediator, la pneumologue Irène Frachon qui exerce à l'hôpital de Brest alerte l'Afssaps sur les risques d'accidents cardiaques. Plus de deux ans après, le médicament est retiré de la vente, mais pour de nombreux patients il est déjà trop tard.

Et pour Irène Frachon le poids est vraiment trop lourd. Elle décide de se battre contre l'industrie pharmaceutique et de livrer toute la vérité dans un récit en 2010 "Mediator 150 mG".

Elle a mis à genoux un énorme laboratoire pharmaceutique qui avait une vie ordinaire et qui s'est retrouvée propulsée dans une histoire extraordinaire

Les laboratoires Servier sont reconnus civilement responsables par le tribunal de grande instance (TGI) de Nanterre en octobre 2015, mais cette décision est susceptible d’être frappée d’appel. 

Irène Frachon en 2012 au TGI de Nanterre lors du procès Mediator 

Irène Frachon en 2012 au TGI de Nanterre lors du procès Mediator 

© MAXPPP


Pour adapter son film "La Fille de Brest", Emmanuelle Bercot a rencontré Irène Frachon qui lui a raconté ses émotions et toutes les difficultés qu'elle a traversées.

Hélène Frachon c'est un personnage de fiction très fort, c'est travers elle que j'ai eu envie de faire le portrait de cette femme

Emmanuelle Bercot

Des acteurs de choix

Pour interpréter le docteur Irène Frachon, Emmanuelle Bercot a choisi la comédienne danoise révélée par la série "Borgen". A ses côtés Benoît Magimel incarne son confrère le plus proche qui la soutient dans son combat. 
La comédienne Sidse Babett Knudsen

La comédienne Sidse Babett Knudsen

© Jean-Claude Lother

La réalisatrice, qui est elle-même comédienne (Prix d'interprétation féminine à Cannes 2015 pour "Mon Roi"), prend beaucoup de plaisir dans son rôle de direction d'acteurs.

On est sur un pied d'égalité, je n'ai pas peur des comédiens et je refuse de les traiter comme des princes et des princesses, je n'ai pas de gêne à leur dire qu'ils ne sont pas bons. Donc il y a un rapport très franc

Emmanuelle Bercot


“La Fille de Brest” film français d'Emmanuelle Bercot - (02h08) Sortie le 23 novembre 2016 - Avec Sidse Babett Knudsen, Benoit Magimel

L’histoire : dans son hôpital de Brest, une pneumologue découvre un lien direct entre des morts suspectes et la prise d’un médicament commercialisé depuis 30 ans, le Mediator. De l’isolement des débuts à l’explosion médiatique de l’affaire, l'histoire inspirée de la vie d’Irène Frachon est une bataille de David contre Goliath pour voir enfin triompher la vérité.