Guillaume Gallienne "Eperdument" : "L'amour interdit continue d'inspirer"

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/02/2016 à 17H02, publié le 22/02/2016 à 13H38
Adèle Exarchopoulos et Guillaume Gallienne pour "Eperdument" de Pierre Godeau

Adèle Exarchopoulos et Guillaume Gallienne pour "Eperdument" de Pierre Godeau

© France2/Culturebox

Le nouveau film de Pierre Godeau raconte l’histoire de Jean (Guillaume Gallienne), directeur de prison et père de famille qui rencontre Anna (Adèle Exarchopoulos), une jeune détenue avec laquelle il va entretenir un amour passionné et interdit. "Eperdument" sort en salles le 2 mars 2016.

Un homme, une femme. Un directeur de prison et sa détenue. Une liaison amoureuse que la société et la morale réprouvent.

"Eperdument" est porté à l’écran par le pensionnaire de la Comédie-Française, Guillaume Gallienne, et la jeune comédienne Adèle Exarchopoulos, révélée par Abdellatif Kechiche. Le film est inspiré du roman "Défense d’aimer" de Florent Gonçalves, basé sur des faits réels. Les deux acteurs césarisés en 2014, respectivement pour "Les Garçons et Guillaume, à table !" et "La Vie d’Adèle", étaient sur le plateau de France 2 pour évoquer leur relation au coeur du film de Pierre Godeau.  

 

Un film basé sur un fait réel

10 Janvier 2011, le directeur de la Maison de Correction de Versailles est interpellé. Florent Gonçalves est accusé d’avoir une liaison avec Emma, une détenue et ancien appât du "Gang des Barbares", ayant torturé et tué le jeune Ilan Halimi en 2006. 
 

"Pierre Goudeau ne voulait surtout pas faire la chronique de cette histoire et encore moins faire l’apologie de ces personnages", assure Guillaume Gallienne. "L’amour interdit, depuis Roméo et Juliette de Shakespeare, continue d’inspirer les créateurs. La question était : lequel des deux est le plus enfermé ? Jean l’est dans sa fonction, dans son couple, dans son vouloir bien faire, cet espèce de carcan narcissique et ambitieux qu’il s’est construit", poursuit-il.
 

Adèle Exarchopoulos et Guillaume Gallienne dans "Eperdument" de Pierre Godeau

Adèle Exarchopoulos et Guillaume Gallienne dans "Eperdument" de Pierre Godeau

© PAN-EUROPÉENNE – LGM CINÉMA – PHOTO THIERRY VALLETOUX


Pour le personnage d’Anna, Adèle Exarchopoulos a fait plusieurs stages pour se préparer à endosser le rôle. Pendant quatre mois, une fois par semaine, elle rendait visite avec le réalisateur aux femmes détenues : "Ni Pierre, ni moi avions la prétention d’être professeurs de théâtre, on s’est adaptés à ce qu’elles avaient envie de raconter (…) Quand on me pose la question, je pense que l’on s’attend à des anecdotes sur l’hostilité mais pas du tout. C’était intéressant humainement : elles sont femmes autant que moi. Elles ont des forces, des faiblesses, des familles et des manques." 


"Pierre Godeau est un jeune réalisateur qui ne banalise jamais les choses. Que ce soit le moindre geste ou autre. Il nous invitait toujours à une réflexion." Si Guillaume Gallienne garde un bon souvenir de son metteur en scène, il est aussi ravi de partager l’écran avec sa partenaire Adèle Exarchopoulos. Cette dernière a été récemment élue comme l’une des personnalités les plus influentes, selon le magazine Forbes : "Ce que je retiens c’est que j’ai la chance de vivre de ma passion. Après, toutes ces choses de classements et de cérémonies, j’en suis très heureuse, même si je ne comprends pas vraiment sur quoi ils se basent. On a la chance d’avoir un droit de parole et je considère ce classement comme une responsabilité", ajoute l’actrice.