"Good Luck Algeria" : un drôle de champion algérien de ski de fond aux JO

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/03/2016 à 10H51, publié le 19/02/2016 à 12H25
Photogramme du film "Good Luck Algeria" avec Franck Gastambide et Sami Bouajila

Photogramme du film "Good Luck Algeria" avec Franck Gastambide et Sami Bouajila

© Ad Vitam / allociné

Le 30 mars 2016, sort "Good Luck Algeria" de Farid Bentoumi. Le réalisateur a décidé de porter à l’écran la folle histoire de son frère, chef d’entreprise, sélectionné aux Jeux Olympiques de Turin en 2006 pour représenter l’Algérie à la compétition de ski de fond.

L’argument :

Sam et Stéphane, deux amis d’enfance, fabriquent avec succès des skis haut de gamme jusqu’au jour où leur entreprise commence à sombrer. Pour la sauver, ils se lancent dans un pari fou : qualifier Sam aux Jeux d'Hiver pour l’Algérie, le pays de son père. Au-delà de l’exploit sportif, ce défi improbable va pousser Sam à renouer avec une partie de ses racines.
 


Même si le film de Farid Bentoumi a des airs de "Rasta Rocket", il est question de sujets plus profonds. La bi-nationalité est notamment au cœur de l'histoire : Sam est né d’une mère française et d’un père algérien. L’acteur principal Sami Bouajila raconte : "C’est surtout un film autobiographique car il raconte l’histoire de son frère Noureddine Maurice Bentoumi qui a réellement vécu les Jeux Olympiques sous la bannière algérienne." Ce dernier était d’ailleurs présent lors du tournage pour doubler l'acteur lors des scènes de ski de fond : "J’ai été aux limites du possible en ce qui me concerne. Après, j’ai dû passer le relai pour garder la crédibilité de la performance qui a été faite par cet athlète."

 

 

"Un regard positif sur l'immigration"

Le film parle d’une famille franco-algérienne fêtant Noël, d’un homme arabe qui ne parle pas la langue et qui est marié à une femme d’origine italienne (interprétée par Chiara Mastroianni) : "Ce n’est pas un fantasme mais une réalité. Il n’y a rien de pittoresque ou d’exotique. Farid est né en Savoie et moi dans le Dauphiné. C’est un film qui donne un regard positif sur l’immigration."

Souvenir mémorable de tournage pour le comédien : Bouchakor Chakor Djaltia qui joue son père dans le film. "Ce n’est pas un acteur professionnel. Il nous a apporté une bouffée de fraîcheur. C’est quelqu’un qui a tout un vécu dont il nous a fait part, c’était un pur bonheur de l’avoir avec nous." 
 

 

Affiche du film "Good Luck Algeria" de Farid Bentoumi

Affiche du film "Good Luck Algeria" de Farid Bentoumi

© Farid Bentoumi "Good Luck Algeria" / allociné