François Ozon : "Frantz", un film "pour survivre au deuil de la Première Guerre"

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/08/2016 à 19H07, publié le 29/08/2016 à 17H13
François Ozon, Paula Beer et Pierre Niney invités sur la plateau de France 3 Nancy pour présenter "Frantz"

François Ozon, Paula Beer et Pierre Niney invités sur la plateau de France 3 Nancy pour présenter "Frantz"

© France 3 / Culturebox

"Frantz", le nouveau film de Francois Ozon, sortira mercredi 7 septembre au cinéma. Au cœur de l'intrigue de ce suspense sentimental en noir et blanc, le comédien Pierre Niney incarne aux côtés de Paula Beer un jeune français traumatisé par la Première Guerre mondiale. En attendant la sortie officielle, le réalisateur et ses comédiens présentent le film en avant-première.

François Ozon signe "Frantz", un film en noir et blanc qui retrace le destin d'un jeune Français au lendemain de la Première Guerre Mondiale. Pour ce 16e long-métrage, François Ozon ("Huit femmes", "Potiche", "Sous le sable"...) a demandé au comédien Pierre Niney ("Yves Saint-Laurent", "Un homme idéal") d'incarner son héros torturé aux côtés de la jeune Paula Beer.

Le trio était invité sur le plateau de France 3 Nancy lors de la présentation en avant-première du film. 

Un film sur le mensonge, le secret et l'amour 

Au lendemain de la Guerre de 14-18, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France. Mais ce jour-là, un jeune Français, Adrien, est venu se recueillir sur la tombe de son ami allemand. Cette présence à la suite de la défaite allemande va provoquer des réactions passionnelles dans la ville.

 Portée par le comédien Pierre Niney aux côtés de la comédienne allemande Paula Beer, l'histoire emmène le spectateur dans les méandres de la passion amoureuse, du secret et des doutes. Pour l'ancien pensionnaire de la Comédie-Française, ce personnage tourmenté et mystérieux constituait un défi sur plusieurs points. Parler allemand, apprendre le violon et danser la valse ! 
Anton von Lucke, Pierre Niney

Anton von Lucke, Pierre Niney

© X-Verleih


Avec François Ozon, j'ai vraiment eu l'impression de faire quelque chose de nouveau. 

PIerre Niney

Un premier film historique en noir et blanc et en couleurs 

Pour ce premier film "historique", François Ozon cherchait une petite ville allemande où l'on puisse raconter cette histoire. C'est dans le land de Saxe où les maisons à colombages sont très colorées que le réalisateur pose sa caméra durant quatre semaines. "En voyant toutes ces couleurs très Walt Disney, j'ai décidé de passer au noir et blanc, pour ramener plus de réalisme et de vérité car toute notre mémoire de cette époque 14-18 est en noir et blanc", confie le réalisateur.  

Et pourtant, "Frantz" alterne entre le noir et blanc et la couleur, un choix qui s'est fait au moment du montage. 

J'avais envie de montrer que ces personnages essaient de suvivre à cette douleur de la mort et du deuil. Donc à des moments la couleur revient comme si la vie revenait.

François Ozon

 Paula Beer et Pierre Niney dans "Frantz" de François Ozon 

 Paula Beer et Pierre Niney dans "Frantz" de François Ozon 

© X-Verleih
"Frantz" de François Ozon est sélectionné en compétition officielle à la 73e Mostra de Venise.
Elle se déroule du 31 août au 10 septembre 2016.