"Enragés" : en cavale au Canada

Par @pygrenu Rédacteur en chef de Culturebox
Publié le 25/09/2015 à 10H43
"Enragés" d'Eric Hannezo

"Enragés" d'Eric Hannezo

© Jonathan Wenk

Journaliste, producteur, Eric Hannezo s'est jeté à l'eau pour un premier long-métrage "à l'américaine"… tourné au Canada. Un braquage tourne mal, ses auteurs couvrent leur fuite avec des otages… Aussi sanglant que chez Tarantino, mais finalement plus proche des séries TV dans sa réalisation.

La note Culturebox

2
2/5
Eric Hannezo a un parcours unique dans les médias français. Jeune journaliste sportif à France Télévisions, il grimpe les échelons à vitesse grand V. Le voici très vite chez Reservoir Prod, puis à TF1 pour rebooster Téléfoot et Auto-Moto, avant de créer une jolie société de production "Black Dynamite". Durant ces années de success story, Hannezo n'a jamais oublié qu'il était, avant tout, "un taré de cinéma". Déjà producteur ("Les Infidèles, notamment), le voici désormais aux manettes d'un long-métrage, en tant que réalisateur. Soutenu par quelques bonnes et bienveillantes fées comme Vincent Labrune (patron de l'OM et actionnaire de Black Dynamite) ou Renaud Le Van Kim (producteur vedette de Canal+... jusqu'à l'arrivée de Vincent Bolloré) !

Ces "Enragés" sont une "relecture" de "Rabid Dogs", un polar passé à peu près inaperçu dans les années 70. Sabri (Guillaume Gouix), Manu (Franck Gastambide), Vincent (François Arnaud) et leur chef (Laurent Lucas) sont en fuite après un braquage sanglant. On ne manque pas de munitions et ça canarde énormément. Bientôt en mode trio, les malfaiteurs se retrouvent avec deux otages (Lambert Wilson, qui prend très au sérieux son rôle de père angoissé, et Virginie Ledoyen).

Hannezo aime le travail bien fait, et ça se voit dès les premières images, dignes des grandes séries américaines. L'action démarre à Montréal, les plans aériens sur les buildings du quartier des affaires assurent les enchaînements, comme dans les Experts. Chaque plan est utile et soigné. Les bruitages assurent les effets chocs. Bref, c'est nickel, une production "image" de niveau international, parfaitement exportable. Le revers de la médaille, c'est que les Québécois n'ont plus d'accent et que, globalement, la plupart des aspérités sont limées, au profit du rythme et des effets de surprise. Le scénario comme les dialogues ou la psychologie des personnages manquent malheureusement de nuances, d'épaisseur et de crédibilité. Dommage, car il y avait des idées et, à l'évidence, des moyens et de l'envie dans ce projet un peu trop formaté.
"Enragés" d'Eric Hannezo. © Jonathan Wenk

Policier français d'Eric Hannezo – Avec Lambert Wilson, Virginie Ledoyen, Guillaume Gouix, Franck Gastambide, François Arnaud, Laurent Lucas et Virginie Ledoyen – Durée : 1h33 – Sortie : 30 septembre 2015

Synopsis : un braquage tourne mal. Les 4 criminels trouvent refuge dans un centre commercial où éclatent coups de feu et mouvements de panique. Cernés, ils abattent un homme et prennent en otage une femme. Acculés, ils arrêtent une voiture et prennent la fuite. A bord, un père et son enfant malade, qu'il doit emmener d'urgence à l'hôpital. Hors de contrôle, leur fuite va se transformer en traque sans merci. Désormais, il n'y a plus aucun retour possible pour ces chiens enragés...