"Dans les forêts de Sibérie", un exil glacé et galvanisant

Par @pygrenu Rédacteur en chef de Culturebox
Mis à jour le 13/06/2016 à 18H58, publié le 11/06/2016 à 10H09
"Dans les forêts" de Sibérie : sur le lac Baïkal 

"Dans les forêts" de Sibérie : sur le lac Baïkal 

© Paname Distribution

Naufragé volontaire dans une cabane de Sibérie, au bord du lac Baïkal, Sylvain Tesson nous avait offert un livre somptueux. Faire un film de cette expérience de vie très intime relevait de la gageure. Safy Nebbou réussit pourtant son pari haut la main.

La note Culturebox

4
4/5
"Je suis parti parce que la vie m'étouffait comme le col d'une chemise trop serrée". Teddy est allé loin, à la recherche de grands espaces et de solitude. Le voilà qui, après un long voyage, arrive sur les rives du lac Baïkal, en Sibérie. Une modeste cabane fera l'affaire. Seul, face à l'immensité des paysages, aux caprices d'une météo infernale et aux visites impromptues de ses voisins ours, il peut entamer son introspection, un voyage immobile ou presque, spirituel et alcoolisé.

Safy Nebbou s'est "librement inspiré" du merveilleux livre de Sylvain Tesson, qui porte le même titre. Et, divine surprise, il ne le trahit pas, en retrouve l'esprit sans pour autant nous en offrir un copié-collé en images. Comme Sylvain Tesson, Teddy-Raphaël Personnaz mène une vie ascétique dans cette cabane du bout du monde. Un peu de bois pour survivre et beaucoup de vodka pour s'oublier. Les bouffées glacées de cette expédition un peu foutraque sont galvanisantes. Sans esbroufe, sans volonté de nous en mettre plein la vue, les images se suffisent à elles mêmes, comme ces invraisemblables plans aériens suivant un camion sur les eaux gelées du lac Baïkal…

Sur le conseil du romancier, qui craignait que le spectateur finisse par s'ennuyer, Safy Nebbou a ajouté un personnage fort à l'aventure : un fugitif, meurtrier planqué dans les forêts depuis dix ans, déconnecté de tout, qui devient pour quelques temps le compagnon bourru et attachant du jeune Français exilé. Là encore, ça marche, cette partie du récit inventée de toute pièce s'insère harmonieusement dans les carnets de voyage. Raphaël Personnaz, de tous les plans, est d'une impeccable sobriété (on parle du jeu, et non de consommation de vodka). 
"Dans les forêts de Sibérie". © NORD-OUEST FILMS
"Dans les forêts de Sibérie" nous épargne toute leçon philosophique ou écologique. Face au spectacle de ce naufragé volontaire dans l'une des régions les plus rudes au monde, chacun trouvera ce qu'il cherche. Le caressant réconfort de ne pas être à sa place… ou, au contraire, l'envie puissante d'affronter, comme lui, l'air glacé et les tempêtes de neige de cette fascinante Sibérie.
"Dans les forêts de Sibérie" . © NORD-OUEST FILMS

LA FICHE

Film d'aventure français de Safy Nebbou - avec Raphaël Personnaz et Evgueni Sidikhine – Durée : 1h45 – Sortie : 15 juin 2016
Synopsis : Pour assouvir un besoin de liberté, Teddy décide de partir loin du bruit du monde, et s’installe seul dans une cabane, sur les rives gelées du lac Baïkal. Une nuit, perdu dans le blizzard, il est secouru par Aleksei, un Russe en cavale qui vit caché dans la forêt sibérienne depuis des années. Entre ces deux hommes que tout oppose, l’amitié va naître aussi soudaine qu’essentielle.