"Chez nous" en avant-première en Artois : "Le bassin minier c'est pas que le FN"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/02/2017 à 12H06, publié le 10/02/2017 à 12H04
Catherine Jacob dans le rôle d'une dirigeante d'un parti d'extrême droite dans le nouveau film du Belge Lucas Belvaux "Chez Nous" en salles le 22 février

Catherine Jacob dans le rôle d'une dirigeante d'un parti d'extrême droite dans le nouveau film du Belge Lucas Belvaux "Chez Nous" en salles le 22 février

© Synecdoche / Artémis Productions

A une dizaine de jours de la sortie de "Chez Nous" qui déplait tant au FN, Lucas Belvaux multiplie les avant-premières. Et il est revenu cette semaine là où a été tournée une grande partie du film, à Bruay-la-Buissière, près de Béthune, au cœur du bassin minier. Un moment particulier pour le réalisateur belge qui a fait salle comble, mais pas forcément l’unanimité

Peu de monde l’a vu, mais il fait déjà beaucoup parler de lui. Le dernier film du cinéaste belge suit le parcours d'une infirmière à domicile interprétée par Emilie Dequenne vivant dans une ville du Nord appelée Hénard.  Elle est approchée un jour par des dirigeants d'un parti d'extrême droite, le "Bloc patriotique", qui lui propose d'être sa candidate aux municipales. Un parti dirigé par une femme, interprétée par Catherine Jacob.

Un film qualifié d’anti-FN dès la sortie de la bande-annonce le 30 décembre dernier, par les dirigeants du parti d’extrême droite. Florian Philippot déclarait alors qu’il était scandaleux qu’un tel film sorte deux mois avant la présidentielle. De son côté, Steve Briois, maire d'Hénin-Beaumont, a réagi sur Twitter en qualifiant le film de "navet" et l'actrice Catherine Jacob de "pot à tabac" "caricaturant" Marine Le Pen.
 
Reportage : J. Manand / V. Dupire / M. Vansteenkiste
 

Public partagé

Au début de la polémique, Lucas Belvaux avait déploré la réaction du FN sur la seule base de la bande-annonce, précisant qu’il n’avait pas voulu faire un film à charge contre le parti d’extrême droite mais démonter le discours populiste et voir comment les gens s’engagent en politique.

Les spectateurs présents ce soir-là, dont certains ont participé au film, ont apprécié même si beaucoup répétaient en sortant que le bassin minier ce n’est pas que le FN et Hénin-Beaumont, mais un territoire qui bouge, qui se relève, après des dizaines d’années de crise. Ce qui pour eux ne transparait pas assez dans le film.
Sortie nationale le mercredi 22 février.

 

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !