Catherine Deneuve se joue si bien du temps dans "Elle s'en va"

Par @Culturebox
Mis à jour le 17/09/2013 à 15H15, publié le 16/09/2013 à 09H08
Catherine Deneuve dans "Elle s'en va" d'Emmanuelle Bercot

Catherine Deneuve dans "Elle s'en va" d'Emmanuelle Bercot

© Wild Bunch Distribution

Le film d'Emmanuelle Bercot "Elle s'en va" qui sort sur les écrans mercredi, offre un nouveau défi à Catherine Deneuve, qui n'a pourtant plus rien à prouver. Ce long métrage sous forme de Road Movie constitue un bel hommage aux femmes entrées dans l'automne de leur vie avec une énergie renouvelée.

D'Emmanuelle Bercot (France), avec : Catherine Deneuve, Nemo Schiffman, Gérard Garouste, Camille, Claude Gensac, Paul Hamy, Mylène Demongeot, Hafsia Herzi - 1h53 - Sortie : 18 septembre 2013

Synopsis : Bettie, la soixantaine,  soudain abandonnée par son amant se retrouve en péril financier avec le restaurant familial. Alors qu'elle est en plein service, elle pretexte vouloir faire un tour et prend le volant de sa voiture. Pour elle, c'est une échappée. Il n'y aura pas de retour.  Au fil de la route : des rencontres de hasard, improbables, parfois cocasses ou émouvantes, un gala d'ex-miss France où elle retrouve des anciennes copines et surtout la rencontre avec son petit-fils. Une rencontre qui va lui permettre de renouer les liens avec sa fille et au bout de ce road trip...peut-être l'amour et un nouvel horizon. 
Actrice mais aussi réalisatrice, Emmanuelle Bercot avait depuis longtemps le désir de filmer Catherine Deneuve. Aussi, si pour la réalisatrice la star est le moteur du film, Catherine Deneuve est omniprésente dans ce Road movie, néanmoins peut-être un peu longuet. Avec "Elle s'en va", Emmanuelle Bercot aborde un thème pas si simple à traiter au cinéma : le passage du temps, l'angoisse des femmes de vieillir. Elle réussit toutefois, malgré quelques clichés, à ouvrir le champ des possibles avec tact et sensibiltié.

A plus de 60 ans, Bettie, restauratrice et femme amoureuse, passionnée et dynamique, voit sa vie sentimale et professionnelle s'effondrer. Au bout de son long périple, parsemé de rencontres improbables, elle finira par entreperçevoir un horizon éclairci. Le film traduit un bel espoir pour toute une génération de femmes. Oui, après 60 ans, un nouveau départ est possible.
Catherine Deneuve est Bettie ici avec son petit-fils (Nemo Schiffman) dans "Elle s'en va" d'Emmanuelle Bercot

Catherine Deneuve est Bettie ici avec son petit-fils (Nemo Schiffman) dans "Elle s'en va" d'Emmanuelle Bercot

© Wild Bunch Distribution
"Elle s'en va" nous embarque dans la voiture de Bettie, de la Bretagne au sud de la France, dans des décors naturels magnifiquement filmés. Mais le film, un peu "linéaire", manque néanmoins de rythme. Si au début Bettie est totalement perdue et se laisse porter par les événements et des rencontres peu crédibles, l'histoire commence vraiment dès ses retrouvailles avec son petit-fils Charlie, interprété par le jeune Nemo Schiffman. Mais là encore on ne peut pas parler de scènes fortes, même lors de la confrontation avec sa fille (jouée par la chanteuse Camille pour la première fois à l'écran). Et puis par petites touches, le charme, la sensibilité, voir la cocasserie opèrent. Le mérite en revient à la justesse du duo Catherine Deneuve/Bettie et Nemo Schiffman/Charlie. Le jeune garçon apporte une bouffée d'oxygène dans le monde suranné de sa grand-mère, ancienne Miss Bretagne, qui atteint des sommets lors des retrouvailles avec d'anciennes consoeurs.
Bettie, sa fille et son Charlie 

Bettie, sa fille et son Charlie 

© DR
Catherine Deneuve n'a pas hésité à s'engager dans cette histoire de sexagénaire au tournant de sa vie, et c'est tout à son honneur. Malgré le temps qui passe, la comédienne (magnifiquement filmée) ne cesse de se mettre en danger avec une belle liberté. Après la comédie légère "Mariage" et le film de François Ozon "Huit femmes", voire "Potiche", elle se renouvèle encore, là où on ne l'attendait pas. Si "Deneuve" reste "Deneuve", elle poursuit un travai tout en nuances, en traduisant une palette d’émotions distillées avec retenue et subtilité. Loin de la beauté froide et éclatante de "Belle de jour" qui lui colle à la peau, à presque 70 ans, Catherine Deneuve surprend encore par sa classe intemporelle, son inaltérable énergie et une spontanéité régénérée.