Martin Provost réunit Deneuve et Frot : "Sage-femme a le goût de la liberté"

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/03/2017 à 17H43, publié le 19/03/2017 à 11H58
Catherine Deneuve et Catherine Frot dans "Sage femme".

Catherine Deneuve et Catherine Frot dans "Sage femme".

© Michael Crotto / Allociné

Les deux grandes Catherine du cinéma français ne s'étaient jamais rencontrées. Elles partagent l'affiche du nouveau film du réalisateur de "Séraphine", Martin Provost, en salles mercredi prochain. L'histoire de deux femmes très différentes qui se retrouvent après des années et qui apprennent à se redécouvrir. Le metteur en scène était l'invité du 19/20 de France 3 Paris Ile-de-France.

"C'est l'histoire d'une sage-femme qui se retrouve en face d'une femme qui n'est pas sage" résume Martin Provost, le réalisateur qui avait triomphé aux César en 2009 avec "Séraphine" (7 récompenses dont celle du meilleur film.) 

La sage-femme, c'est Claire (Catherine Frot), une femme solitaire totalement dévouée à son fils et à son métier. La maternité où elle travaille est menacée de fermeture, faute de rendement.  
Catherine Deneuve et Catherine Frot dans "Sage femme". 

Catherine Deneuve et Catherine Frot dans "Sage femme". 

© Michael Crotto / Allociné
La femme "pas sage", c'est Béatrice (Catherine Deneuve), qui a été la maîtresse du père de Claire il y a une trentaine d'années. Egoïste, fantasque et joueuse, elle fume comme un pompier et jure comme un charretier. Un jour, la flambeuse réapparaît dans la vie de Claire, atteinte d'une tumeur au cerveau et ruinée par son addiction au jeu. Ces deux femmes que tout oppose vont peu à peu se redécouvrir et s'apprivoiser. 

Catherine Frot en véritable sage-femme ! 

Martin Provost a écrit le scénario avec ce merveilleux duo d'actrices en tête. Il évoque une histoire de naissance, de renaissance et de transmission. Il souhaitait aussi rendre hommage aux sages-femmes car l'une d'elles lui a sauvé la vie à sa naissance. Il avait besoin d'une importante transfusion de sang : c'est celle qui a aidé à le mettre au monde qui lui a donné le sien. 

Le réalisateur a d'ailleurs souhaité filmer de vrais accouchements. Catherine Frot a dû apprendre les bases du métier car c'est vraiment elle qui met les bébés au monde dans le film ! "Pendant le premier quart d'heure" explique l'actrice, "c'est moi qui sors les bébés du ventre des femmes, c'est quand même unique comme expérience !"
Olivier Gourmet et Catherine Frot dans "Sage femme". 

Olivier Gourmet et Catherine Frot dans "Sage femme". 

© Copyright Universum Film GmbH / Allociné
Catherine Deneuve, elle, a fréquenté les cercles de jeux et les tripots clandestins pour préparer son rôle. Le film a été tourné dans une vraie salle de jeux avec de vrais joueurs.  
Deux rôles superbes pour deux comédiennes au sommet de leur art, sans oublier Olivier Gourmet, irrésistible en camionneur amoureux : "Sage femme" devrait trouver son public. Sortie en salles mercredi prochain, le 22 mars. 
affiche Sage femme